×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Un chef, une recette : Jean-François Bérard "change de cap"

Restauration - jeudi 21 mai 2015 11:41
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

À la tête d'un restaurant étoilé et d'un bistrot, le chef manifeste l'envie de se renouveler en apportant une touche contemporaine à sa cuisine.



Jean-François Bérard : 'C'est peut-être ça la sagesse, conjuguer la fougue à l'expérience pour se renouveler !'
Jean-François Bérard : 'C'est peut-être ça la sagesse, conjuguer la fougue à l'expérience pour se renouveler !'

Jean-François Bérard, chef de l'Hostellerie Bérard (1 étoile Michelin) à La Cadière-d'Azur (83), conçoit sa cuisine comme un hymne à la Provence. Passionné par son terroir, héritier des recettes de son père, René, il travaille cette année à faire évoluer sa cuisine vers plus de modernité. À 39 ans, il entame une nouvelle étape : "C'est peut-être ça la sagesse, conjuguer la fougue à l'expérience pour se renouveler !"

Au restaurant gastronomique, étoilé depuis 2006, il recherche l'harmonie parfaite, en sublimant les meilleurs produits. Au bistrot, il repense sa carte en l'orientant vers une cuisine authentiquement provençale. "En voyageant, je constate que les tendances évoluent, que le goût de la clientèle change. Cette année, je change de cap", commente le chef. Il recherche des dressages plus épurés, plus contemporains, avec du volume et du relief, en jouant sur les formes et les couleurs. "Je veux arriver à fusionner les meilleurs produits pour avoir une harmonie parfaite." Jean-François Bérard expérimente, teste des assemblages inattendus, tente de nouvelles déclinaisons, tout en gardant des bases, notamment les jus ancestraux transmis par son père. 
 

S'appuyer sur son terroir

Pour proposer les meilleurs produits méditerranéens, le chef dispose d'un potager dans sa Bastide à quelques encablures de l'hôtel familial, qui couvre 30 % de ses besoins. "Cela fait quatre ans que je travaille à mettre au point mes graines bio pour les pousses d'herbes." Il se rapproche des artisans qui travaillent la terre, en s'approvisionnant de légumes bio auprès de Julie à Sainte-Anne du Castellet (83) ou d'Evan, un maraîcher de Saint-Cyr-sur-Mer (83).

Pour impliquer son équipe (huit personnes au restaurant gastronomique, deux au bistrot, deux en pâtisserie), il n'hésite pas, en saison calme, à les emmener chez ses producteurs, au Domaine du Jasson, dans les Pyrénées ou en Italie. "Il faut être rigoureux et sérieux, mais sans crier. Ils sont jeunes pour la plupart, il faut savoir les rassurer, être accessible et les accompagner dans leur apprentissage."

Avec une maison familiale qui fête ses quarante-six ans, Jean-François Bérard opère la synthèse entre tradition provençale, valeurs familiales et renouvellement vers la modernité.

Marie Tabacchi

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les conditions de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services