×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Édito du journal n° 3432 du 5 février 2015 : "La folle semaine de la gastronomie"

Restauration - mercredi 4 février 2015 12:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés




C'est une période plus que faste pour la gastronomie. Conjonction des planètes, hasard, complot… en huit jours, ce que le métier compte de chefs parmi les plus admirables ont été réunis pour encourager leurs pairs lors des trois plus grands événements de la profession.

Les 27 et 28 janvier, dans le cadre du Sirha à lyon, le Bocuse d'or, qui a lieu une année sur deux, a fait le plein. Le podium, Norvège, États-Unis, Suède, a déçu les supporters français. Fair-play, ils ont néanmoins salué les nouveaux champions. Le 2 février, Michelin a dévoilé les étoilés du millésime 2015 dans les salons du ministère des Affaires étrangères à Paris, en présence de Laurent Fabius. Deux nouveaux 3 étoiles, René et Maxime Meilleur (La Bouitte) et Yannick Alléno (Ledoyen), sept deux étoiles et 37 cuisiniers décrochant une étoile figurent au palmarès. Qui pourrait nier que ce sont aussi des champions ?

Pour clore cette folle semaine, les 4 et 5 février, c'est en banlieue de Lyon, au lycée hôtelier de Dardilly, que les 32 finalistes du MOF cuisine-gastronomie entrent en piste. Le concours un des meilleurs ouvriers de France, qui se déroule tous les quatre ans, est aussi un rêve pour de nombreux professionnels. Ceux qui arborent le col bleu-blanc-rouge forment une caste soudée et l'admiration qu'ils suscitent n'est pas volée. Sous l'impulsion d'Alain Ducasse, quelques caméras ont pu suivre le concours. L'Hôtellerie Restauration a la chance de faire partie des heureux élus. Sur notre site, vous pouvez pénétrer au coeur de cette épreuve exigeant autant un savoir-faire remarquable que des nerfs d'acier. Voir les candidats donner le meilleur d'eux-mêmes, sans limite, en ayant conscience des mois, voire des années, de travail qui les ont menés à toucher du doigt la concrétisation de tous leurs espoirs, c'est grandiose !

Bocuse d'or, étoilés Michelin, titre de MOF, il y a eu des heureux pendant cette semaine si particulière. Des déçus aussi. Le plus important, c'est le rêve et le désir d'excellence qui ont porté ces champions. Et à leur tour, ils font rêver.

Nadine Lemoine

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
par Carole Gayet
Services