×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Kevin Machefert mise sur le Pérou

Restauration - lundi 12 janvier 2015 18:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) L'1K Paris Hôtel (52 chambres) au coeur de la Capitale a parié pour sa restauration sur la curiosité de la clientèle parisienne : un décor contemporain original, une assiette inédite et des surprises



Kevin Machefert, fils de Patrick Machefert (Pdg groupe hôtelier Les Hôtels de Paris, 25 hôtels), a pris en main les destinées du premier dernier du groupe. La conception de la restauration du nouvel hôtel 4 étoiles est à mettre à son actif. A 25 ans et avec son expérience du métier, il flaire les tendances et connaît très bien cette clientèle qu'il souhaite attirer. Elle lui ressemble.
Tout est parti de l'assiette. « On a vu apparaître à New York, à Londres, des concepts aux cuisines d'inspiration péruvienne qui remporte un grand succès. Cela m'a intéressé. Je suis allé tester, dit Kevin Machefert. La cuisine péruvienne est vraiment différente. Elle joue sur les antagonismes : croquant et le moelleux, l'épice et la douceur, l'acidulé et le sucré ». Pour l'1K, Kevin Machefert a souhaité une carte qui fasse voyager les clients tout en respectant leurs palais occidentaux, notamment pour les notes pimentées. Il a embauché le jeune Julien Burbaud, candidat Top Chef 2012, et ils ont travaillé de concert à la constitution de la carte pendant plusieurs mois. A la carte, Ceviche de dorada (Daurade Marinade instantanée Jeunes pousses Maïs croquant) à 12 euros, la Parihuela revisitée (Risotto de quinoa Cappuccino de tourteaux Aji panca) à 28 euros, Ternera (quasi de veau Patate douce Badiane Chimuchurri) à 23 euros, Pollo (manchons de poulet Tamarin Cacahuètes Blue patata en mousse Sésame) à 23 euros). 7 entrées (de 12 à 14 euros), 5 plats et 5 desserts (10 euros). Les effectifs comptent 6 personnes en salle et autant en cuisine.

80 couverts

La décoration renvoie à l'imagerie du peuple du soleil avec de l'or, du bronze du bois, du cuivre, des masques péruviens au dos des sièges, des dorures et des motifs incas au plafond. Kevin Machefert a fait appel à l'architecte Raymond Morel (Murano, Kube, Balthazar…). Le restaurant occupe un espace de 200 m2 complété par 20 m2 de terrasse. 80 couverts dont 40 en banquette formant de petits box. Mais l'offre ne s'arrête pas là. Au lobby et au bar à cocktails, une carte « all day » a été mise en place avec des pâtisseries présentées sous cloche et des encas salés. Pour finir, Kevin Machefert a aussi créé un espace secret, un bar speakeasy, la Mezcaleria qui peut recevoir jusqu'à 30 personnes derrière sa porte dérobée. C'est l'enclave mexicaine où le mezcal règne en maître avec 3 références importées (Sangremal Premium, Mezcales de Leyenda, Bodega del Mezcal). Verres de 7 cl ou en cocktails dans des jicaras (fruit tropical du calebassier) ou bière au mezcal, une offre qui se veut elle aussi dépaysante de 20 h à 2 h du matin et en musique. Pour grignoter, guacamole ou sauterelles grillées. Une façon de se remettre d'avoir croisé un varan (un vrai derrière la vitre) en pénétrant dans le restaurant.

 

 

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services