×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Bocuse d'or : quelques réactions à chaud

Restauration - jeudi 29 janvier 2015 17:11
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Arnaud Lallement, président du jury France : « c'est beaucoup de déception pour Nicolas parce que cela a occupé un an de sa vie, pendant lequel il s'est énormément entraîné. Il a donné le maximum. Après, un concours, cela reste un concours. Il y a 24 candidats et ils sont seulement 3 sur le podium. Sur un concours international, il y a 24 palais différents qui vont juger de façon différente. Pour moi, Nicolas Davouze était bien placé. Les trois sur le podium aussi ».

Régis Marcon, président du Comité d'organisation du Bocuse d'or :
« En tant que français, je suis un peu déçu pour la France parce que Nicolas Davouze et son équipe se sont vraiment investis. Son travail était fabuleux, mais le niveau est monté. Entre le premier et le second, il y a neuf points d'écart et 4 points d'écart entre le premier et le quatrième. Sur 400 points, c'est rien du tout. Donc on peut dire que la compétition est très serrée ».

Thomas Keller, président du jury Etats-Unis : « Je suis très heureux. C'est la première fois que les Etats-Unis sont sur le podium. Et remporter l'argent, c'était très émouvant. C'est une victoire que nous dédions à Monsieur Paul après neuf ans d'attente. Dans deux ans, nous reviendrons. Nous avons envie de gagner l'or ! »

Jérôme Bocuse, président du Bocuse d'or : « Vous savez que je passe la moitié de ma vie aux Etats-Unis, donc ce soir je suis très heureux de les voir accéder à la seconde marche. Le travail de ces chefs et de Thomas Keller est récompensé. Les Américains n'aiment pas être deuxième, donc un jour, je ne sais pas quand, ils auront l'or. Pour la Norvège, c'est magnifique ! Ils ont fait un travail de grande qualité et ils méritent leur place. C'est unanime de la part des jurys. Ils sont très forts, et comme tous les pays scandinaves, ce sont toujours des pays compétitifs, toujours bien placés dans le Bocuse d'or ». 
Propos recueillis par Nadine Lemoine

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services