×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Un bilan très positif pour Euro Gusto à Tours

Restauration - lundi 21 novembre 2011 10:17
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Tours (37) La fête européenne du mouvement Slow Food a accueilli plus de 18 000 visiteurs.



Malgré une amplitude d'ouverture réduite, le salon Euro Gusto a accueilli durant trois jours près de 18 000 visiteurs au parc des expositions de Tours (37). Pour cette deuxième édition, l'objectif est donc largement rempli avec "un bilan très positif", selon Stéphane Merceron, le président de l'association Euro Gusto. Par-delà le "saut quantitatif" (des visiteurs en hausse venus d'une grande partie de la France, 200 exposants dont plusieurs venus d'Europe mais aussi de plus loin : Macédoine, Mauritanie, du Liban. Le salon est également "monté d'un cran dans le qualitatif". Le 'marché paysan', les 'espaces enfants' ou encore 'transmission' ont renforcé l'intérêt pédagogique du salon. Signe du succès grandissant de la manifestation, le 'bistrot paysan' tenu par le chef Bernard Charret, qui a servi 1 200 couverts en trois jours uniquement avec des produits locaux.

La PAC dans le viseur

Mais Euro Gusto se voulait aussi cette année une "manifestation politique" avec la présence de Carlo Pétrini, président et fondateur du mouvement Slow Food, qui a dédicacé son dernier livre et tenu une conférence. Il a à cette occasion rappelé les échéances européennes prochaines et notamment la refonte en 2013-2014 de la politique agricole commune. L'occasion pour lui de lancer un appel aux politiques "qui n'écoutent pas bien" pour changer l'actuelle politique agricole "qui est un désastre". Il a aussi rappelé qu'un salon comme Euro Gusto n'était pas simplement une foire gastronomique et que la gastronomie n'est pas une compilation de recettes : "c'est un grand malheur de réduire la gastronomie à des recettes, c'est de la pornographie alimentaire."
Jean-Jacques Talpin

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Tours de main
par Marcel Mattiussi
Services