×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

50 ans d'histoire familiale au Lion d'or

Restauration - mercredi 19 octobre 2011 15:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Romorantin (41) L'établissement étoilé de Sologne franchit le demi-siècle en investissant dans un nouveau cadre pour mieux asseoir son avenir.



Marie-Christine et Didier Clément
Marie-Christine et Didier Clément

En plein coeur de la Sologne, le Grand Hôtel du Lion d'or est une institution depuis le XVIIIe siècle, même si sa période la plus faste remonte au début des années 1960. Fin septembre, Marie-Christine et Didier Clément, les maîtres des lieux, ont réuni près de 150 clients et amis pour fêter le cinquantième anniversaire de leur saga familiale. C'est en effet en 1961 que Colette et Alain Barrat ont repris cet hôtel du centre-ville de Romorantin pour le tirer vers le haut. En 1969, la table obtient sa première étoile Michelin suivie, quelques années plus tard, d'un seconde et d'une affiliation Relais & Châteaux. Entre temps, leur fille Marie-Christine a épousé Didier Clément, le chef de cuisine du Lion d'Or qui s'y est installé après avoir fait ses gammes à Limoges, chez Taillevent et Ledoyen.

"Nous ne sommes jamais restés sur nos lauriers"

Depuis, Marie-Christine et Didier mettent en avant leurs compétences, lui avec sa "cuisine classique revisitée qui fait la part belle aux produits locaux", elle, titulaire d'un doctorat de lettres, pour la communication ou la publication d'ouvrages. À côté du restaurant, l'hôtel 4 étoiles de 16 chambres est une halte incontournable pour les chasseurs, les touristes étrangers de passage ou les clients d'affaires. "Mais nous ne sommes jamais restés sur nos lauriers, insiste Didier Clément, il faut sans cesse investir, se moderniser, innover." Il y a quelques mois, le rez-de-chaussée a été rénové et quatre chambres remises à niveau. D'autres investissements sont programmés pour que l'établissement reste au sommet avant d'envisager une nouvelle transmission familiale.
Jean-Jacques Talpin

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La cuisson sous vide à juste température expliquée
par Bruno Goussault
Services