×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Roland Villard revisite le plat le plus populaire du Brésil

Restauration - vendredi 30 septembre 2011 16:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Rio de Janeiro (BRESIL) Le chef du Pré Catelan (Sofitel Rio de Janeiro) propulse le riz et les haricots secs sur la scène gastronomique brésilienne.



Roland Villlard.
Roland Villlard.

Trois ans après son Menu amazonien (vingt produits méconnus en version gastronomique), Roland Villard se lance un nouveau défi. Son menu 'Arroz e feijão' (Riz et haricots secs), proposé depuis cet été au Pré Catelan, explore le plat le plus populaire du Brésil. "Sur les vingt-cinq variétés de haricots secs que compte ce pays, j'en ai sélectionné neuf que j'ai travaillées à travers autant de recettes", précise-t-il. Résultat : des Blinis de haricots Manteiguinha à la rillette de thon, duo de tomate confite et mozzarella au pistou de riz Basmati ; un Acarajé (beignet) de haricot Fradinho au foie gras, chutney de riz rouge parfumé aux fruits de la passion ; un Faux filet de boeuf aux oignons violets et haricot Corda marinés au vin rouge, croquette de riz noir ; ou encore une Mousse de haricot Roxinho et crème de riz Argolinha blanc au caramel d'orange, sorbet de cupuaçu (fruit amazonien).

Avec ce menu original et "provocateur", Roland Villard veut permettre aux Brésiliens qui composent à 80 % sa clientèle de "redécouvrir leur patrimoine". "Tout comme les pionniers que furent ici les chefs Laurent Suaudeau et Claude Troisgros, je pense qu'il est intéressant de valoriser des produits locaux méconnus ou méprisés, en y apportant la créativité de la cuisine française. C'est notre rôle", juge-t-il.

Violaine Brissart

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Tours de main
par Marcel Mattiussi
Services