×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Festival international de la gastronomie de Mougins : une 6ème édition qui attire 27.000 visiteurs

Restauration - mardi 20 septembre 2011 10:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Mougins (06) Du 16 au 18 septembre, Mougins a accueilli 80 chefs, soit un total de 76 étoiles, pour des démonstrations suivies par un public de passionnés.




C'est Eric Frechon, chef 3 étoiles du Bristol à Paris, qui a succédé à Anne-Sophie Pic en tant que parrain de la manifestation mouginoise. Autour de lui, ses anciens sous-chefs, ses amis, venus évoquer les vertus de la transmission dans le métier lors d'une table ronde. D'autres thèmes ont été abordés : Photographie et gastronomie, la présence de la gastronomie dans l'art du XVème siècle à aujourd'hui, la gastronomie est-elle un art ? Mais, bien sûr, les visiteurs sont d'abord venus pour voir les chefs en action.
Six espaces accueillaient en simultané des démonstrations. Arnaud Bignon, le Spondi (2 étoiles à Athènes), proposait un saint-pierre, salicornes, moules, curcuma, lait de coco et citron caviar, Michel Portos (2 étoiles au Saint-James à Bouliac) des Ormeaux et consommé de sardine grillée, rillettes de sardines, Michel de Matteis (Royal Palm à Maurice), Coeur de palmiste fondant, croquant, thon albacore aux épices et riz soufflé, ou encore les trois préparations de Frédéric Anton et Christelle Brua (Le Pré Catelan à Paris), une Polenta blanche au lait d'amande et chorizo, Artichaut à la romaine confits, frits, anchois et tomates, et la Fricassée de fèves, olives, chorizo et blancs de seiche… la diversité fait la richesse de ce festival et les visiteurs repartent ravis avec les recettes en poche. 

 
Des concours pour les professionnels et pour les amateurs

 
Cette année, les concours se sont multipliés. Le rotary a organisé un concours de verrines pour les écoles hôtelières. Trois prix ont été accordés à l'Ecole Paul Augier de Nice, au Lycée Escoffier de Cagnes-sur-Mer, l'école de Cannes-La Bocca. Le concours de sommellerie a couronné Jean-Baptiste Klein, du Moulin de Mougins. Un concours de cuisine amateurs a vu le jour avec comme président, Frédéric Anton. Le concours les Espoirs de Mougins a été remporté par Francis Ogé, qui officie dans les cuisines de l'Elysée à Paris.
La ville de Mougins a réussi son pari : associer son nom à la gastronomie. Elle est devenue la première ville de France à obtenir le label Ville et métiers d'art au titre de la gastronomie. « J'en suis très fier, a déclaré Richard Gally, le maire de la ville, bien conscient que sa démarche était inédite, d'autant que cela signifie donc que la gastronomie est reconnue comme un art ». Une déclaration fortement applaudie. Suivie d'une annonce édifiante sur le succès des Etoiles de Mougins : elle se duplique, à commencer par Casablanca au Maroc en octobre, puis à Madère et sûrement bientôt en Italie.

 
Nadine Lemoine