×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La baie de Somme goûte au zéro carbone

Restauration - mercredi 13 juillet 2011 16:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Le Crotoy (80) À l’initiative des propriétaires des Tourelles au Crotoy, les professionnels du tourisme en baie de Somme réfléchissent ensemble au ‘zéro carbone’. Les restaurateurs sont en première ligne et n’ont pas attendu le classement en Grand Site de France reçu par la région pour proposer une cuisine locavore.



Les semaines Zéro carbone ont permis de sensibiliser les visiteurs à la démarche environnementale en baie de Somme.
Les semaines Zéro carbone ont permis de sensibiliser les visiteurs à la démarche environnementale en baie de Somme.

Agneau des prés salés, Terrine de canard à l’argousier, Flan de moules de bouchot à la salicorne… Autant de spécialités préparées par les chefs de la baie de Somme pour accueillir les journalistes, en mai dernier, lors des semaines 'Zéro Carbone'. Un coup de projecteur qui tombe à pic alors que la baie de Somme vient d’être labellisée Grand Site de France par le ministère de l’Écologie. Si un relais médiatique est toujours appréciable, sur le terrain, les restaurateurs ne découvrent pas le développement durable.

Détentrice d’une Clé verte depuis 2007 et première à l’obtenir en Picardie, l’Auberge de la dune, à Saint-Firmin-les-Crotoy, propose depuis longtemps un menu locavore. Cest celui que nous vendons le plus, précise Jean-Marie Demetz, son propriétaire, qui souligne l’impact du terme sur les clients : Le mot terroir a été utilisé à tort et à travers. Locavore parle beaucoup plus aux gens.” La traçabilité n’est pas non plus un vain mot. “Travailler avec les producteurs de la baie est une évidence. Pour le poisson par exemple, le chef appelle directement le patron pêcheur en mer avant de composer son menu.”

Un développement éco-touristique
Pour aller plus loin dans cette démarche de développement durable, les propriétaires de l’hôtel-restaurant Les Tourelles ont créé l’association Baie de Somme Zéro Carbone. Tout a commencé en 2007 avec leur obtention de l’écolabel européen. Leur hôtel a été le premier indépendant français à s’imposer un Bilan Carbone. Dominique Ferreira da Silva, la directrice, souligne la mobilisation générale du personnel, mais aussi des clients, nécessaire pour réaliser ce bilan drastique qui a mis à jour une dépense énergétique venant à 60 % des transports, 15 % de la cuisine et 25 % des autres postes.

L’équipe des Tourelles a voulu partager son expérience avec les professionnels du secteur pour évoluer vers un développement éco-touristique pour tous et toute lannée. En deux ans, l’association a converti cinquante membres, suivis par les institutionnels qui ne peuvent qu’applaudir cette initiative qui va faire de la baie de Somme la première région de France à faire son bilan carbone. Une stratégie payante ? Pour la préservation du territoire évidemment, mais pour les restaurateurs aussi. Le local ne coûte pas plus cher, affirme Dominique Ferreira da Silva, qui a mis à sa carte 80 % de produits locaux. Les escargots du cru sont sa meilleure vente, et l’assiette de fromages a progressé de 60 % depuis qu’elle ne propose que des variétés picardes…

Marie-Laure Fréchet