×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Haute Cuisine Paris unit gastronomie et mode

Restauration - lundi 11 juillet 2011 16:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Du 7 au 10 juillet, dans les jardins du Palais Royal, les professionnels de la gastronomie et de la mode ont trouvé un terrain d'entente.



Les initiateurs de cette première édition de Haute Cuisine Paris avaient prévenu. Bérangère et Jean-Baptiste Langlais, co-fondateurs de Brother & Sister Events, ont organisé non pas un salon mais un cabinet de curiosités. A deux pas des colonnes de Buren, Haute Cuisine Paris a rassemblé dans un même périmètre des expositions, des démonstrations culinaires, des happenings et des débats. Chacun dans son espace disséminé dans les jardins du Palais Royal.

Les deux premiers jours étaient réservés aux professionnels : cuisiniers, restaurateurs mais aussi couturiers, architectes, designers, artistes. Les 48 h suivantes étaient ouvertes au grand public. Au programme, les démonstrations de Sébastien Bras, de Mauro Colagreco, de Claude et Thomas Troisgros venus du Brésil, des déjeuners ou dîners sous la houlette de Jean-François Piège, William Ledeuil,  ou le  pâtissier Christophe Adam. Les robes de Christian Dior côtoient les pâtisseries Ladurée de Vincent Lemains qui rendent hommage au couturier, les collages d'Alain Passard cohabitent avec les photos de Mathieu Cellard, le chef Olivier Roellinger évoque les fragrances avec le parfumeur Jean-Claude Ellena...  Des rencontres inédites voire insolites qui interpellent. "C'est un événement créatif, souligne Jean-Baptiste Langlais. Cela s'est très bien passé compte-tenu que c'est une première édition. C'était complet pour les déjeuners. Nos partenaires sont contents et ravis de cette transversalité". Une deuxième édition ? A suivre.

Nadine Lemoine