×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Première édition du Meilleur ouvrier de France classe barman

Restauration - vendredi 20 mai 2011 14:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Clermont-Ferrand (63) Stéphane Ginouves, premier barman au Fouquet's Paris, et Maxime Hoerth, premier barman au Four Seasons Georges V à Paris, ont décroché le titre de MOF le 19 mai dernier à la Grande Halle d'Auvergne qui avait accueillie les épreuves.




Cette première édition était attendue de toute la profession. “Grâce au Coet [comité d’organisation des expositions du travail, NDLR] la classe Barman est entrée dans ce prestigieux concours du MOF ! Je tiens également à remercier Métro Cash & Carry de nous avoir accompagné dans cette démarche. Part ce biais, c’est l’excellence du métier qui est mis en valeur”, s’enthousiasme Guy Musart, président du MOF Barman et président de l’Association des barmen de France. Suite aux épreuves qualificatives du 10 novembre dernier au lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme de Guyancourt (78), 8 finalistes sur 25 ont eu la chance d’accéder à la finale du concours. Un des meilleurs ouvriers de France. Stressés pour certains, impatients de commencer pour d’autres, ils se sont affrontés le 19 mai dans la Grande Halle d’Auvergne à Clermont-Ferrand (63). Ces passionnés de l’univers du bar ont débuté par la traditionnelle épreuve écrite de culture générale, et d’actualité (trente minutes). Ensuite, ils ont pris connaissance de la liste des produits fournis et se sont attelés à la rédaction de la fiche technique pour le cocktail ‘long drink création’ selon les règles de l’IBA et de l’ABF (vingt minutes). Puis, les candidats poursuivent avec la présentation à l’oral d’un produit générique. Ce sera la tequila. Sous l’œil averti du jury, l’échange se fait sous forme de questions-réponses en dix minutes. Les candidats enchaînent ensuite avec l’épreuve sur la promotion et le service d’un vin effervescent (GH Mumm) selon les règles de la sommellerie française (quinze minutes). Enfin, le marathon se termine l’après-midi avec l’épreuve maîtresse : la réalisation du cocktail création. dix minutes pour l’élaboration de la décoration (4 verres), et dix minutes pour la présentation orale et l’exécution technique du cocktail. La pression retombe. Sur les 8 finalistes, 2 sont appelés. Stéphane Ginouves, premier barman au Fouquet's Paris, et le plus jeune des candidats Maxime Hoerth, 25 ans, premier barman au Four Seasons Georges V à Paris, convoitent le prestigieux titre. Guy Musart, quant à lui, conclut cette journée sur une note d'encouragement : “Merci à tous d’avoir participé et surtout d’avoir osé… ”

Hélène Binet