×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Paulette Castaing : une Mère centenaire de légende…

Restauration - jeudi 31 mars 2011 11:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Une première étoile en 1950, une deuxième en 1963, et ce pendant un quart de siècle... Retour sur un parcours qu'éclaire aujourd'hui l'anniversaire d'un siècle sous le signe de la gastronomie.



Une nombreuse famille pour célébrer le centenaire d’une cuisinière doublement étoilée par le guide 'Michelin' pendant un quart de siècle.
Une nombreuse famille pour célébrer le centenaire d’une cuisinière doublement étoilée par le guide 'Michelin' pendant un quart de siècle.

Mère cuisinière de légende, mère de famille aussi, Paulette Castaing vient de passer le cap des cent ans ! Le nom de cette enfant de Nîmes où elle a vu le jour le 14 mars 1911, est indéfectiblement attaché au restaurant Beau Rivage à Condrieu, sur les berges du Rhône au sud de Lyon. Auparavant le passage par l’Hôtel Beau Séjour à Alboussière en Ardèche où une certaine mademoiselle Cheynet était en cuisine, s’est avérée déterminante. C’est là qu’elle s’est initiée à la cuisine et a connu Raymond, son futur mari dont les parents étaient devenus propriétaires en 1930 et avec qui elle joua un temps une partition culinaire à quatre mains.

Bien entourée

C’est en couple qu’elle s’installe en mars 1946 dans un établissement qui participe à l’aventure des Relais de Campagne, les futurs Relais & Châteaux. Le restaurant devient une étape privilégiée sur l’axe Paris-Côte d’Azur et des célébrités telles que Sacha Guitry, René Clair, Charles Vanel ou le publicitaire Jean Mineur signent son livre d’or.

Le guide Michelin est séduit par la cuisine de cette Mère (quenelle de brochet, matelote d’anguille, mousse de brochet aux queues d’écrevisses entre autres) et lui attribue une première étoile en 1950, avant de doubler la mise en 1963. Les deux étoiles seront conservées jusqu’en 1988. Cette année là, Paulette Castaing, désormais veuve cède son affaire et se retire auprès de sa fille à Lyon, où elle vit désormais.  Elle vient de fêter son siècle d’existence, entourée de sa nombreuses famille et de quelques ‘disciples’ dont Alain Alexanian, longtemps étoilé en son Alexandrin de Lyon et qui n’oublie pas l’apport de cette cuisinière à sa trajectoire.

Jean-François Mesplède