×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Béatrice et Bruno Dupré ont l’esprit d’entreprise

Restauration - vendredi 4 mars 2011 09:57
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Saint-Restitut (26) Dans la Drôme provençale, l’ancienne lauréate de la Bourse Evian-Badoit et son mari ont repris ‘Le Rustic’ et savourent le début de cette nouvelle aventure.



Bruno et Béatrice ont trouvé un restaurant qui ne manque pas de caractère.
Bruno et Béatrice ont trouvé un restaurant qui ne manque pas de caractère.

Saint-Restitut, village touristique de la Drôme provençale entre Saint-Paul-trois-Châteaux et Bollène, accueille depuis le début du mois de décembre dernier Béatrice et Bruno Dupré. Ce couple de restaurateurs y vit sa première expérience de chefs d’entreprise en duo. Seule, de son côté, Béatrice a déjà connu une telle aventure. Lauréate de la Bourse Evian-Badoit en 1996, elle avait créé un restaurant à Joannas, en Ardèche. Pendant cinq ans, jai exploité LAuberge avant de la céder en 2002, et de devenir salariée au Golf de la Valdaine où nous nous sommes rencontrés, puis conseillère culinaire chez Elle & Vire professionnel. Bruno était alors en cuisine à Lyon Chez Pierrot avant de rejoindre le Novotel Gerland…

“On ne compte pas les heures”

En 2010, le couple a eu envie de s’installer et de mettre le cap au Sud pour se rapprocher de la famille de Bruno. “‘Le Rustic était alors à vendre. Nous lavons visité séparément et avons eu, lun comme lautre, un coup de foudre pour cet endroit. La salle voûtée en pierre avec sa cheminée, lespace en cuisine, la belle terrasse à létage mais aussi le charme du village explique Bruno Dupré, titulaire d’un bac pro cuisine obtenu à Bourg-Saint-Andéol (07). L’achat du fonds de commerce (95 000 €) et quelques travaux de décoration ont précédé l’ouverture le 3 décembre. Un menu du jour à 14,50 €, et trois autres à 25, 29 et 37 € avec de la truffe du Tricastin pour celui-ci”, souligne le cuisinier, plaisent visiblement au cœur de la commune que sillonnent de nombreux randonneurs.
Ici, on ne compte pas les heures, mais on sait pourquoi conclut le couple qui assume son choix d’être un peu à l’écart des grands axes. On préfère chercher à fidéliser une clientèle de proximité, plutôt que toucher celle de passage avec qui il est bien difficile détablir une certaine forme de complicité.
Jean Bernard