×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La seconde vie du Gril de l’anneau

Restauration - mardi 25 janvier 2011 12:34
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Boisseuil (87) Repris en 2008 par un jeune cuisinier talentueux, le Gril de l’Anneau installé dans une petite localité de la banlieue de Limoges, est en train de s’imposer comme une adresse gourmande de référence.



Jean-Philippe Cousin devant son gril.
Jean-Philippe Cousin devant son gril.

Cette table, dressée dans les années 1950 par la famille Célérier, aura participé durant plus d’un demi-siècle à l’histoire gourmande limougeaude. Jean-Philippe Cousin, son nouveau propriétaire depuis 2008, a investi plus de 150 000 € dans la modernisation du site, employant quatre personnes, dont son épouse Nathalie, et sa seconde en cuisine, Stéphanie Alvès. Désigné il y a deux ans comme jeune talent GaultMillau, il poursuit la stratégie développée par ses aînés, basée sur le choix rigoureux des produits, des partenariats judicieux avec les producteurs locaux, et des recettes de qualité simples mais savoureuses.

“Nous avons ici un patrimoine culinaire basé sur des denrées du terroir exceptionnelles, dévoile-t-il, et je me consacre à les valoriser. Je n’ambitionne pas d’étoiles, mais je pense avant tout au plaisir de mes clients. Un brocoli frais passé au beurre, une entrecôte finement persillée, une andouillette moelleuse et parfumée, quoi de meilleur ? Nous faisons notre marché quotidiennement, et nous rédigeons notre ardoise en salle au jour le jour.”

Bouche à oreille

Dans son Gril, ce passionné donne de l’espace à ses convives, avec des tables éloignées les unes des autres. Au total, 34 couverts sont disponibles dans deux vastes salles, avec le feu craquant dans une hotte de cuisson. Portée par le bouche à oreille, sa réputation grandissante s’appuie sur la richesse de ses viandes - boeuf, agneau, porc - et ses préparations très variées, mais aussi du poisson du jour, venu en ligne directe de la côte charentaise, et de ses desserts faits maison.
“J’ai en projet de compléter une cave déjà fournie, avoue Jean-Philippe Cousin, et de mettre sur ma table une grande collection de vins venus de tous les horizons.” Le Gril de l’Anneau réalise un CA annuel de 300 000 € avec un ticket moyen de 35 €. Classée Auberge de Pays, la maison propose également sept chambres en accord avec la table.
Jean-Pierre Gourvest