×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Matsuri passe au riz bio

Restauration - mardi 5 octobre 2010 16:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

L’enseigne de restauration japonaise aborde une nouvelle étape de sa démarche environnementale initiée depuis deux ans.



En un an, la chaîne de restauration Matsuri a réduit de 16 % ses émissions de gaz à effet de serre.
En un an, la chaîne de restauration Matsuri a réduit de 16 % ses émissions de gaz à effet de serre.

Certifié AB, cultivé en Italie dans la plaine du Pô, le riz court blanc Japonica Selenio Premium est désormais dans tous les sushis vendus dans les 11 restaurants japonais Matsuri, à Paris, Lyon, Reims et Genève. Pour l’année 2011, l’enseigne (restaurant, comptoir, vente à emporter, livraison à domicile) prévoit d’en acheter 200 tonnes à son fournisseur italien, Riseria Vignola Giovanni SpA, qui lui garantit un approvisionnement sur deux ans, une qualité de polissage et de tri optimale. Nous avons visité plusieurs rizières bio avec notre chef japonais Hiroyuki Ishikawa. Cela été une expérience enrichissante qui prouve qu’une démarche différente est possible”, explique Bernard Landrin, responsable achats et qualité de la marque. Ce nouvel approvisionnement n’a pas été répercuté sur les prix de vente.

Nous n’avons pas l’intention de nous arrêter là, ajoute Éric Woog, p.-d.g. de Matsuri. Nous travaillons actuellement à de nouveaux approvisionnements, en crevettes bio par exemple. Mais certains prix de produits bio sont encore trop importants. C’est le cas du saumon bio d’élevage, qui pourtant serait idéal pour répondre à une demande de plus en plus importante de nos clients sur la qualité des produits associés à la protection de l’environnement. Le p.-d.g. annonce également la mise en place prochaine, pour les produits vendus en VAE et livrés, de boîtages recyclables ainsi que toute une liste de chantiers environnementaux qui seront présentés en temps voulu.

De nouvelles ouvertures prévues
Matsuri travaille en Équateur avec la première société de pêcherie de thon albacore certifiée ‘Friend of the Sea’. La sériole, poisson fin et blanc, ‘Friend of the Sea’, la Saint-Jacques de la baie de Saint-Brieuc et le tourteau du Devon issus de zones de pêches durables figurent également à la carte. Un nouveau restaurant ouvrira prochainement rue Marbeuf à Paris (VIIIe), doté de 62 places assises. Au Cnit de la Défense, l’enseigne y installera sa première unité franchisée, d’une capacité de 109 places assises. Ces nouveaux points de vente auront deux activités : comptoir et vente à emporter. Pour 2009, Matsuri, qui emploie 360 salariés, enregistre un chiffre d’affaires de 25 MЄ.

Lydie Anastassion/Restauration21

Journal & Magazine
Services