Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le guide des ‘Petits Restos des grands chefs’ 2010

Restauration - lundi 22 février 2010 09:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Tours (37) À l’occasion de la sortie de cette 7e édition, le ‘Guide du routard’ organisait un déjeuner à Tours en présence du chef Pierre Gagnaire.



De gauche à droite : Florent Martin, Emmanuel Deuval, Pierre Gagnaire, Olivier Arlot et Akrame Benallal.
De gauche à droite : Florent Martin, Emmanuel Deuval, Pierre Gagnaire, Olivier Arlot et Akrame Benallal.

Pour fêter la sortie de la 7e édition du guide des Petits Restos des grands chefs 2010, éditeurs et journalistes étaient réunis à L’Atelier d’Akrame pour un déjeuner mené tambour battant par quatre chefs tourangeaux de la nouvelle génération. Tours est en effet la ville qui connaît le plus grand nombre de nouvelles adresses dans l’édition 2010 : les restaurants des quatre chefs présents, ainsi que le Barju de Julien Perrodin et le Casse-Cailloux d’Hervé Chardonneau.

Au menu, plats de tradition, produits du terroir et créativité. La Poitrine de roi rose de Touraine caramélisée était signée d’Emmanuel Deuval (La Deuvalière), la Matelotte d’anguille au vin de Monsieur Caslot de Florent Martin (Au Martin bleu), le Pigeonneau du pays de Racan d’Olivier Arlot (Olivier Arlot), suivi de fromages de chèvre préparés par chacun des chefs et enfin de la Poire tapée de Touraine, olive noire et chocolat blanc du chef hôte Akrame Benallal. Ce dernier, passé chez Pierre Gagnaire - le parrain du guide -, était ravi d’accueillir ses amis chefs, ainsi que les équipes en salle de chaque établissement. Tous se sont montrés partants pour réitérer l’événement et faire mieux découvrir leur région gastronomique.

Pour le parrain, chef du restaurant Pierre Gagnaire (Paris VIIIe) et de l’annexe Gaya (Paris VIIe), ce guide a bien anticipé ce qui se passe actuellement : “Pour nous, chefs étoilés, ces adresses sont devenues un marchepied qui permet de faire découvrir au plus grand nombre une cuisine décomplexée, mais qui ne perd rien de sa qualité. C’est une étape pour aller ensuite à la découverte des étoiles. Les ambassadeurs de la gastronomie y croient plus que jamais. Pas étonnant qu’aujourd’hui on ait quasiment tous ouvert une annexe plus accessible. Je suis heureux d’en faire partie.”

En vente le 3 mars, 18,50 €

Caroline Mignot

Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services