×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Emmanuel Bassoleil à bord du Skye

Restauration - mercredi 16 décembre 2009 17:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

São Paulo (BRESIL) Le chef français dirige l’un des restaurants les plus singuliers de São Paulo, dans un hôtel non moins atypique.



L’hôtel Unique n’est pas tout à fait comme les autres. Dessiné par l’architecte Ruy Ohtake, ce navire de béton ultra-contemporain est devenu l’un des lieux de référence de São Paulo. Au dernier étage, le restaurant bar Skye offre une vue panoramique sur la ville. “Nous avons voulu sortir du format habituel des restaurants d’hôtel. Le Skye est à l’image de São Paulo, une ville contrastée, agitée, cosmopolite, aux gastronomies variées”, explique le chef exécutif de l’hôtel, Emmanuel Bassoleil. La carte éclectique, “sans prétentions gastronomiques”, juxtapose des plats japonais, italiens, brésiliens et français. “Les clients peuvent commander une pression et une pizza ou choisir des options plus sophistiquées comme des escargots, du foie gras… Le Skye est ouvert de 6 heures du matin jusqu’à 3 heures, et il n’est pas étonnant d’y voir une tablée prenant son petit déjeuner en peignoir à côté d’un groupe d’hommes d’affaires en costard cravate”, sourit-il.

Au total, quelque 50 000 repas sont servis chaque mois. Le Bourguignon d’origine, qui a travaillé dans les cuisines de Gaston Lenôtre, de Jacques Lameloise, du Club Méditerranée et du paquebot Mermoz, est installé au Brésil depuis plus de vingt ans. Ancien chef propriétaire du restaurant Roanne et fondateur de l’Association brésilienne de haute gastronomie, il est aujourd’hui l’un des chefs français les plus en vue du pays.

Violaine Brissart

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services