×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

* Michelin 2009 : L'étoile du mérite et de la maturité

Restauration - lundi 20 avril 2009 15:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Chassagne-Montrachet (21) Il aura fallu attendre 2005 et le rachat du Chassagne, pour que Stéphane Léger se sente libre et laisse éclater son talent.



Pour l’année de ses 40 ans, Stéphane Léger ne pouvait espérer plus beau présent qu’une étoile pour son établissement. Trois ans qu’il s’est résolu à conquérir cette distinction et l’offrir au village qui l’a accueilli en 2001. Une trilogie nécessaire à l’évolution et à la maturation de sa cuisine que Stéphane Léger qualifie aujourd’hui de “sensuelle  et créative”. Affranchie de toute règle et de toute barrière, elle reste pour lui “une passion”. “Un peu envahissante, je lavoue”, car pas une journée ne passe sans que ce chef sensible et ouvert aux petits détails, épicurien dans l’âme, ne puise une inspiration sur un marché, dans un livre, lors d’une discussion avec des amis ou d’une promenade dans la nature… Mais son épouse Vanessa, loin de s’en offusquer, joue le jeu. “Quand nous avons racheté Le Chassagne en 2005, après quatre ans sous la direction de viticulteurs auxquels il appartenait, nous nous sommes sentis libres. Eelle ma alors dit que cétait le moment ou jamais de me lancer, et de faire une cuisine qui me ressemblait.” En l’occurrence, teintée d’émotion et d’instinct.

Une cuisine exempte de complexité

Deux notions que Stéphane a développées au cours de son apprentissage. “Jaime les beaux produits et je ressens des sensations incroyables à les travailler. Je me souviendrai toujours de lémotion ressentie au Richelieu sur l’Île de Ré où nous recevions chaque jour des kilos de poissons ; des produits de linstant, tirés de la mer et que nous préparions avec délectation... Des moments simples, mais inoubliables.” Stéphane Léger propose au quotidien une cuisine exempte de toute complexité, faisant la part belle aux produits nobles et aux légumes de saison que viennent juste révéler une épice, un aromate ou la petite touche de vin bien caractéristique de la maison. Simplicité et humilité resteront toujours les deux notions clefs de sa cuisine. Et son étoile n’y fera rien changer.

Myriam Henry

Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services