Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Bento belge et bio au Prélude

Restauration Snacking - mercredi 3 décembre 2014 14:23
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Bruxelles (BELGIQUE) Sophie Pereira propose une version bruxelloise, locavore et bio de cette spécialité nippone dans un quartier branché de la capitale belge.



Les bentos bio de Sophie Pereira changent tous les jours.
Les bentos bio de Sophie Pereira changent tous les jours.

Prélude est le nom de l'ancien magasin de musique repris par Sophie Pereira, à Bruxelles. Non seulement elle l'a gardé mais elle l'a accompagné d'une devise, "dessinée à la main et en lettres d'or", 'Fait avec amour', à l'image de celui qu'elle a mis dans la création de son restaurant à elle. Car Sophie Pereira est tombée dans la marmite quand elle était petite. Elle a fait ses gammes pendant quinze ans auprès de son père, réputé dans le monde de la gastronomie bruxelloise. Depuis cet été, elle joue en solo.

L'idée des bento lui est venue en allant à Paris, chez Nanashi. Mais en lieu et place de la cuisine japonaise, c'est de la cuisine belge. Et comme la jeune dame a des préoccupations environnementales, sa cuisine est bio. Les légumes frais, locaux et de saison sont livrés par l'association L'Heureux Nouveau, à vélo. Les plats sont à tendance végétarienne gourmande, souvent sans gluten et sans protéines de lait, "parce qu'on nous le demande de plus en plus", précise la jeune femme.


Des produits frais, de saison et locaux

Les menus des bentos changent tous les jours et associent trois éléments : un poisson (filet de cabillaud persillade) ou une viande (boulette à l'asiatique sauce pimentée) ou un aliment végétarien (patates douces rôties, yaourt aux baies roses), avec une salade (crumble de bettes et navets ou mousse carotte, chou-fleur) et une céréale (risotto de petit épeautre), pour 12 €, 10 € à emporter). Une version soupe (velouté de radis) existe à la place des protéines (8 €, 7 € à emporter). Le lunch est servi de 12 à 15 heures et les 28 couverts tournent bien. "La vente à emporter est important, surtout le midi", précise Sophie Pereira. Mais c'est surtout le "prélude au dîner" qui amplifie la réputation de cette néocantine au décor sobre en bois et beige : l'apéro-planchette est servi de 17 à 20 heures (bières bio, un Spritz et un gin tonic, accompagnés de dips du jour). Le dimanche, un brunch (25 €) est servi trois fois. La cuisine est assurée par la Belge Murielle Keirr et l'Australien Richard Schaffer. Un melting pot qui s'accorde parfaitement.

Emmanuelle Couturier

Prélude
Rue Antoine Bréart 82
1060 Bruxelles
www.leprelude.be
Tél. : 00 32 2 583 61 6

Journal & Magazine
Services