×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Botanic développe une restauration bio à géométrie variable

Restauration Snacking - mardi 21 juin 2011 16:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Pontault-Combault (77) Ouvert il a 3 ans dans le lieu-dit Les Berchères à Pontault-Combault (77), le magasin Botanic (succursale) a mis en place une offre de restauration bio en appui à la vente des produits du marché bio, l’un des pôles (avec la jardinerie, la décoration et l’animalerie) de l’offre globale de l’enseigne.



“La restauration représente un plus dans le fonctionnement global du magasin”, souligne David Demarest, directeur du Botanic de Pontault-Combault (77).
“La restauration représente un plus dans le fonctionnement global du magasin”, souligne David Demarest, directeur du Botanic de Pontault-Combault (77).

Y compris Au Café Philo, l’espace dédié à la détente, il est possible de consommer les plats du kiosque de restauration ainsi que les laitages, les fruits et autres produits d’épicerie vendus dans le magasin. Quatre hautes tables de 6 places ont été installées côté librairie, laquelle dispose également d’une bibliothèque de 30 références de vins produits avec des raisins issus de l’agriculture biologique. “Les clients ont la possibilité soit de choisir  des produits et de les manger sur place, soit de commander un plat au comptoir, c’est un plus dans le fonctionnement global du magasin”, explique David Demarest, le directeur du magasin. 
Le choix du fournisseur local est un travail de fonds entre le magasin et l'équipe des achats. Généralement les magasins sont démarchés en direct, ceci permet de constituer une base de fournisseurs que nous rencontrons ensuite, soit sur le site du magasin, soit sur leur site de production”, explique Philippe Poniewira, Responsable Marché de la personne chez Botanic. Depuis peu, Patibio, situé dans le Val-d’Oise, fournit  quotidiennement le Café Philo écolo des Berchères en pizzas, quiches, fougasses et viennoiseries bio. Trois formules ont été élaborées : un petit- déjeuner à 4,05 € (croissant, jus d’orange, café), un déjeuner à 8,09 € (pizza ou quiche, une bouteille d’eau 50 cl, tarte ou flan et café) et une autre à 9,50 € (pizza ou quiche, une bouteille d’eau 50 cl, crumble et café au choix ). “Concernant les offres en propre des Café philo gérés par Botanic, nous sommes sur 100% de produits issus de l'agriculture biologique”, précise Philippe Poniewira . La carte de fidélité de l’enseigne offre un rabais sur les tarifs.

 

Prestataire extérieur

 

Sur l’ensemble du parc de l’enseigne Botanic, les formats de restauration varient en fonction de la zone de chalandise, allant de l’offre restreinte au café ou au restaurant d’une cinquantaine de places. Dans ce dernier cas, la gestion est déléguée à un prestataire extérieur. Au magasin de Villeurbanne (69), la restauration a été confiée à Sébastien Desbos, l’un des créateurs du concept Miwam, qui décline une offre de gaufres à base de céréales complètes bio sans matière grasse, garnie de légumes de saison. Le Botanic d’Annemasse (74) a inauguré quant à lui Etoiles et bocal, un lieu de dégustation développé par le chef Julien Valéro. “Ces concepts sont déployés au fur et à mesure des opportunités et des rencontres avec des professionnels. Ce qui nous intéresse dans le cadre de ces partenariats c'est l'apport créatif du prestataire”, souligne Philippe Poniewira. Dans tous les cas, les mobiliers sont développés et dessinés en interne par Botanic.

 

Lydie Anastassion