×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Recettes et techniques

Le canard à la Rouennaise

Recettes et techniques - mardi 8 décembre 2015 16:29
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Rouen (76) Véritable institution dans la gastronomie Normande, le canard à la Rouennaise est une préparation culinaire issue d'une longue tradition.




La technique du canard à la rouennaise a été présentée cette année à L'American Culinary Federation (ACF) d'Orlando (États-Unis). Cet événement a regroupé près de 17 500 professionnels de la cuisine et de l'agro-alimentaire américains. Cette technique traditionnelle est encadrée par l'Ordre des canardiers. De nombreuses variantes existent : à la rouennaise, à la presse ou au sang, pour les plus connues. Elle a été créée en 1933 pour les membres du Rotary club du Havre. Alors jeune intendant à bord du paquebot Félix Faure, Michel Gueret, fondateur de l'Ordre des canardiers, s'est inspiré de la recette conçue par Louis Convert, chef des cuisines d'Edouard VII.

Gérard Coudray, patron du restaurant Le Rouennais à Rouen (Seine-Maritime) et membre de l'Ordre des canardiers, présente sa recette, pour deux personnes.

 

Ingrédients

- 1 caneton rouennais de 2 kg, étouffé et non saigné

- 1 bouteille de vin (bordeaux ou bourgogne)

- 50 cl de fond de veau

- un demi-citron

- 20 g de beurre

- 1 verre de porto

- 1 verre de cognac

- 20 g d'échalotes hachées

- quatre épices, thym, laurier, sel, poivre

 

Progression

Photos 1 et 2 : Cuire le canard entier, 20 à 22 minutes (en fonction de son poids).

 

Fond rouennais

• Faire réduire presque à sec les échalotes dans les 3/4 d'une bouteille de bourgogne ou de bordeaux.

• Ajouter le fond de veau.

• Hacher finement le foie et le coeur du canard, passer à l'étamine et l'ajouter à la sauce.

 

En salle

Photo 3 : Lever les cuisses puis les ailes, qui sont renvoyées en cuisine pour être cuites au feu d'enfer : retirer la peau et passer à la moutarde et à la chapelure, puis au grill et au four à faible température.

 

Photos 4 et 5 : En salle, lever la peau du canard puis les aiguillettes (6 ou 8, suivant le poids du canard).

 

Photo 6 : Sur le réchaud, faire fondre du beurre et disposer les aiguillettes. Une fois cuites, réserver.

 

Photo 7 : Découper la carcasse en plusieurs morceaux. Conserver le bateau qui ne sera pas utilisé.

Placer un à un les morceaux de carcasse dans le bol de la presse. Presser et récupérer les sucs.

 

Photos 8 et 9 : Confectionner la sauce. Sur le réchaud, flamber le cognac jusqu'à évaporation de l'alcool. Ajouter le fond rouennais et porter à ébullition. Mélanger, ajouter du porto puis du beurre pour rendre la sauce luisante. Intégrer un filet de citron pour enlever le goût sucré du porto.

Dégraisser le sang si besoin. L'ajouter à la préparation pour lier la sauce. Surveiller la température et mélanger continuellement pour éviter la coagulation. La cuisson doit être suffisante pour bien lier la sauce.

 

Photos 10, 11 et 12 : Vérifier l'assaisonnement, verser la sauce sur les aiguillettes puis servir, avec ou sans accompagnement.

Les cuisses et les ailes en chapelure peuvent ensuite être et apportées avec une salade.
Richard Lettre