×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Produits et boissons

Adèle Fardeau : "Je veux connaître toutes les facettes du métier de barman en travaillant dans des structures différentes"

Produits et boissons - vendredi 26 novembre 2021 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Passée par les plus grandes maisons pour s'exercer, Adèle Fardeau tient aujourd'hui le bar du Petit Victor Hugo, la nouvelle acquisition du Groupe Bertrand. Rencontre avec une barman au CV déjà bien rempli et à la personnalité affirmée, qui s'est découvert une passion pour son métier adolescente, lors de portes ouvertes.



L'Hôtellerie Restauration : Vous avez toujours souhaité devenir barman ?

Adèle Fardeau : Dès mes 14 ans, j'ai découvert ce métier passionnant lors des journées portes ouvertes de mon école. Un professeur de bar était venu témoigner. Je suis allée au lycée des métiers Sainte-Anne, à Saint-Nazaire, où j'ai suivi une mention complémentaire bar. J'ai ensuite commencé ma carrière en 2015 au Mandarin Oriental, où j'ai tout appris, avant de voyager en allant m'initier dans des resort à l'étranger, puis des établissements 5 étoiles à Paris [Burgundy, Bar 1905]. J'ai ensuite voulu découvrir le monde de la nuit. J'ai ainsi pu expérimenter mes créations et mon savoir-faire dans des bars à cocktails. Aujourd'hui, je travaille au Petit Victor Hugo [un restaurant]. Je veux connaître toutes les facettes de ce métier en travaillant dans des structures différentes. 

Est-ce facile d’évoluer dans le milieu du bar en tant que femme ?

Pour ma part ça a été assez naturel, j'ai eu une équipe masculine et protectrice à mes débuts, ils m'ont donné toute la confiance dont j’avais besoin pour pour faire ma place. Par la suite, j'ai dû leur prouver et je pouvais faire pareil ou mieux qu'eux.

Quelles sont, selon vous, les principales qualités pour être un bon barman ?

À mes yeux, c'est la connaissance et l'empathie envers le client.

Quelles sont les tendances actuelles en matière de boisson ?

Les cocktails et les spiritueux sans alcools se font une place sur toutes les cartes de cocktails. Et bien sûr, les démarches éco-responsables et le savoir-faire français sont demandés en ce moment. Le sourcing des produits joue un rôle central.

Quelle est votre meilleure vente ?

Les cocktails à base de gin, notamment les gins infusés, et les spritz revisités ont très bien fonctionné cet été. Et côté sans alcool, nous avons le Cucumber Mule, qui le plus commandé.

Et le cocktail que vous n’enlèveriez jamais de votre carte ?

Le Negroni ! C'est un cocktail fort et amer, assez puissant, idéal en apéritif.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans les films que je regarde, au détour d'une conversation ou même dans mes rêves. Je me suis déjà réveillée en pleine nuit avec super idée d'un Bloody Mary au goût iodé, j'ai dû noter la recette avant de me rendormir.

Un ingrédient avec lequel vous aimez particulièrement travailler pour réaliser des cocktails ?

J'adore travailler avec des produits frais et bousculer les codes afin de trouver un équilibre parfait.

 

#AdeleFardeau #PetitVictorHugo #Barman 


Romy Carrere
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services