×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Produits et boissons

Les finalistes de la 40e édition de la Bourse Badoit pour la joie

Produits et boissons - jeudi 20 mai 2021 09:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Dix projets ont été retenus mais cinq lauréats seront sélectionnés pour bénéficier d'une aide financière les aidant à continuer leur activité après l'ouverture.





90 candidatures étaient en lice. Le chef étoilé Pierre Gagnaire, le chef mixologiste Matthias Giroud, l’animatrice Daphné Burki et la consultante gastronomique Anne Etorre, ont ainsi sélectionné les dix finalistes pour la dernière étape de la Bourse Badoit pour la joie.

Les 10 finalistes

- Opéra Zoizo, de Mélodie Taisne, ouvert en juin 2020 à Marseille (13). Un café-théâtre mêlant l’art du spectacle et cuisine de produits locaux.
- La femme du boucher, de Laëtitia Visse, ouvert en août 2020 à Marseille (13). Un bistrot qui travaille les produits du terroir des producteurs marseillais.
- Caterine, de Marie Dijon, Eugénie Cenatiempo et Laura Samzun, ouverte en novembre 2020 à Marseille (13). Une épicerie méditerranéenne et un véritable lieu de partage.
- Cook’Inn, de Pascale et Alain Tual, ouvert en février 2020 à Brest (29). Un restaurant avec une cuisine familiale à la croisée des chemins entre Bretagne et Angleterre.
- Tranquille Émile, d’Amélie Rouvillain et Alice Masse, ouvert en janvier 2020 à Hem (59). Un restaurant pour partager des plats gourmands, de saison et cuisinés à partir de produits locaux.
- Bouchon Bat d’Argent, d’Adrien Pourcher, ouvert en mars à Lyon (69). Un véritable bouchon lyonnais avec des plats iconiques retouchés de modernité et de créativité.
- Jamais 2 sans 3, de Diane Leurs, Jeanne et Pauline Slominski, ouvert en décembre, à Lyon (69). Un restaurant où l’on vient déguster une cuisine dynamique servie par une équipe de trois femmes pétillantes.
- Le Reflet, de Flore Lelièvre, ouvert en octobre 2019 à Paris. Un restaurant chaleureux et convivial où la majorité de l’équipe est composée de personnes porteuses d’une trisomie 21.
- Le Kémia, de Richard Maïzel, ouvert en juillet 2020 à Paris. Un restaurant de cuisine méditerranéenne revisitée.
- Domaine Les Bruyères, de Cybèle et Frank Idelot, ouvert en septembre 2910 à Gambais (78). Un restaurant avec un art de vivre vertueux.

Badoit demande à tous les Français de se mobiliser pendant tout le mois de mai pour faire rayonner ces créateurs de joie du quotidien et de soutenir leur projet préféré en cliquant sur le site de Badoit.

Les cinq lauréats seront révélés en juin.