×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Produits et boissons

1/4 des volumes de bières écoulés en France le sont en CHR

Produits et boissons - vendredi 29 avril 2016 13:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


© Thinkstock


Selon Nielsen, 2015 a été un « bon cru pour les boissons », dans tous les circuits, y compris dans celui des cafés, hôtels et restaurants. « Le CHR représente 6,5% des volumes écoulés » avec, toutefois, « de fortes disparités selon les catégories de boissons. Si le CHR génère 2,9% des ventes d'eaux plats et gazeuses, la proportion s'élève jusqu'à 24,5% sur les bières : 1 litre sur 4 est ainsi écoulé par les débits de boissons ». Après un début d'année 'morose', tous circuits confondus, le deuxième semestre a permis de rattraper la situation. Les consommateurs (91%) sont moins sortis en début d'année pour des raisons budgétaires. Pour les trois quarts, cette baisse de fréquentation des bars, restaurants ou cafés, s'est faite cependant au profit des soirées chez soi ou chez les autres. En 2015, constate encore l'institut, les volumes de boissons ont été portés par le drive et les magasins de proximité. Quant aux établissements de nuit, ils « ont été délaissés au profit des bars avec terrasse, fréquentés dès le début de soirée pour profiter des conditions météorologiques favorables » s'il y a lieu.  Richard Caillot, directeur Nielsen-CGA,  souligne aussi « que les bars et les restaurants deviennent multi-identités, pour s'adapter aux différents moments de consommation de la journée et garder ainsi leur clientèle plus longtemps, ou en capter une nouvelle. Une brasserie à la clientèle familiale durant la journée peut se transformer en bar nocturne branché la nuit tombée ; les profils des établissements deviennent ainsi plus complexes, au-delà des frontières traditionnelles entre restaurants, brasseries et bars de nuit. » L'étude a concerné les bières, les spiritueux, les eaux et les softs-drinks. En résumé : « les eaux minérales s'appuient sur une croissance solide, tant en CHR qu'en magasins ou drive, pour afficher une progression de plus de 4,6% au total. Les bières réalisent une très bonne année, progressant en CHR via les bières de spécialités et les sans-alcool. Les softs-drinks sont quasi-stables ».

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services