×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Produits et boissons

La bière, ça se travaille !

Produits et boissons - mardi 15 février 2011 14:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

L'époque où la bière était anonyme et se résumait à un demi est révolue ! La preuve...



Connaître et transmettre
Elisabeth Pierre est une passionnée de bière. Normal, direz-vous, pour quelqu’un qui a été à la tête de la communication de l’association des Brasseurs de France avant un long passé brassicole. Convaincue qu’il manque au paysage des formations adaptées, Elisabeth Pierre s’est lancée, avec la complicité du chef Jacky Ribault, chef et patron du tout nouveau restaurant Qui Plume la Lune dans le 11ème arrondissement, à Paris, des ateliers d’initiation à la dégustation, à la découverte des saveurs mets et bières. Parmi ses préférences : bières et fromages, qui ouvre un monde de découvertes et de curiosités gourmandes.  “Le principe ? explique-t-elle,  4 à 5 bières sélectionnées selon les saisons, les saveurs, les produits. Parmi les outils d'animation, des quiz, des dégustations à l'aveugle, des fiches dégustation, des supports pédagogiques…” Des ateliers pour les professionnels du bar et de la restauration ont été mis en place pour  “apprendre à déguster les bières,  mieux en parler et mieux les vendre”. Eh non, une carte ne s’improvise pas. Le service de la bière encore moins.
Informations supplémentaires auprès de : elisabethpresse@alicedsl.fr


Home brasserie
Une société drômoise vous propose de casser les codes du tirage pression avec des meubles dédiés qui changent du zinc habituel. Bien sûr, ce type de mobilier demande un espace spécifique. Mais c’est là tout l’intérêt du concept car il permet de créer des ambiances autour de la bière pression. Iloa se caractérise par sa forme épurée et minimaliste. Ovoa offre un comptoir totalement ovale aux lignes douces avec un plateau de tirage généreux et à débordement. Ou encore Arcoa, dont la forme avance en semi ovale (angle), ave un plateau mêlant bois et métal. La gamme est présentée sous la marque Fracéria et on la doit notamment à la société Dallard et à son designer Thierry Debourg. Intéressant.
Sites : www.fraceria.fr
ou www.jdallard.com



Kronenbourg, le pouvoir d’innover
Brasseries Kronenbourg a réussi à sortir des sentiers battus avec sa gamme Sélection des Brasseurs, déclinée au gré des saisons au coin du zinc et dont chaque brassin est signé par un maître brasseur différent. Comme l’a rappelé récemment Thomas Amstutz, pdg de Brasseries Kronebourg, les tendances s’entrechoquent et il n’est pas facile de trouver la bonne voie : le consommateur est en recherche de goût et “contrairement à ce que pourrait laisser présager un contexte de crise, les Français sont prêts à dépenser plus pour avoir une bière plus goûteuse”, parallèlement,  la réglementation se durcit avec des interdits qui pèsent sur l’innovation…  Il n’empêche. Le brasseur s’est démarqué avec ses brassins saisonniers et d’autres tirs réussis comme ses campagnes publicitaires : Parole de Brasseur pour Kronenbourg, Le Goût à la française pour 1664 ou encore une déclinaison de Grimbergen, en rouge, et une nouvelle PLV autour du slogan Le pouvoir de renaître.
Rendez-vous sur le site : www.kronenbourg.fr


8000 points de vente séduits par la Pelforth de printemps
Du 1er mars au 30 avril, c’est le retour des bières de printemps, baptisés aussi bière de mars. Pelforth s’inscrit dans cette tradition et conseille de l’installer en 2ème ou 3ème bec. Il y a, derrière ce brassin, une tradition millénaire, des anecdotes, un savoir-faire qui permettent un échange différent avec le consommateur. Il faut absolument en profiter. Hervé Marziou, le biérologue Heineken, suggère aussi de la servir à l’heure de l’apéritif accompagné de beignets de légumes, de déès de Comté, avec des fruits de mer, avec du saumon ou encore sur un dessert comme la crème brûlée ou le Pithiviers. Autre idée sous forme de cocktail ; le Prima Berry. Directement dans le verre, verser 4 cl de jus de fraise, 2 cl de triple sec et allonger de Pelforth de Printemps. Servir bien frais. Cette année, 8000 points de vente référenceront ce brassin.
D’autres conseils sur www.franceboissons.fr

 

Sylvie Soubes

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Matériels et équipements en CHR : faire son choix
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services