×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

L'hôtelier peut-il demander une pièce d'identité pour faire remplir la fiche de police ?

Juridique et social - mardi 30 mai 2017 13:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

"Concernant la fiche de police, pour demander une pièce d'identité, il faut être officier de police judiciaire. Quelle est notre légitimité pour effectuer cette démarche ?"



© Thinkstock


Vous n'avez aucun pouvoir à exiger la pièce d'identité d'un client pour faire remplir la fiche de police et procéder à un contrôle des informations mentionnées. Vous pouvez donc proposer cette fiche de police à toute votre clientèle qui pourra s'abstenir de la remplir si elle produit une pièce d'identité française.

Une information du 26 janvier 2016 relative à la simplification du dispositif des fiches de police concernant les ressortissants étrangers séjournant dans un établissement d'hébergement, précise la teneur ainsi que les conséquences opérationnelles apportées par le décret du 18 août 2015. "En particulier, l'article ne leur ouvre aucune compétence pour procéder à un contrôle de l'authenticité du document d'identité qu'ils peuvent demander à l'appui des informations inscrites par l'étranger dans le fiche de police.

Le refus par l'étranger de remplir la fiche de police, obligation réglementaire fixée dans l'objectif d'intérêt général de prévention des troubles à l'ordre public, pourrait être regardé comme constituant un motif légitime de refus de vente au sens de l'article L122-1 du code de la consommation.

En revanche, le décret ne s'oppose pas à ce que des clauses contractuelles permettent de retranscrire sur la fiche les indications fournies lors de la réservation par le client, celui-ci n'ayant plus qu'à apposer sa signature, le cas échéant par voie électronique, au bas de la fiche lors de son séjour."


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services