×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Une association de consommateurs souhaite l'affichage des contrôles d'hygiène

Juridique et social - jeudi 18 février 2016 17:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

L'association nationale de défense des consommateurs (CLCV) a analysé les résultats des contrôles menés à Paris et à Avignon et la façon dont les consommateurs en ont été informés. Elle souhaite rendre l'affichage obligatoire de ces contrôles et étendre le dispositif à tous les commerces alimentaires.




Du 12 juillet au 31 décembre 2015, des contrôles d'hygiène dans 1 500 restaurants à Paris et 200 à Avignon ont été réalisés et leurs résultats rendus publics sur le site Internet du ministère de l'Agriculture. En outre, les restaurateurs contrôlés pouvaient également apposer, de manière facultative, leurs résultats en devanture sous la forme d'un QR-Code qui une fois flashé renvoyait sur le site.

La CLCV a analysé ces résultats :

- A Paris, seulement 34 % des établissements ont obtenu un niveau d'hygiène « bon ». Un peu plus de la moitié ont obtenu un niveau « acceptable » et 8 % un niveau d'hygiène « à améliorer ».

- A Avignon, les notes sont bien meilleures : 62 % ont obtenu un niveau d'hygiène « bon », 37 % un niveau « acceptable » et 1 % un niveau « à améliorer ».

Des résultats qu'il est intéressant de mettre en perspective avec la hausse, selon l'Institut de veille sanitaire, depuis 2002 de la part des toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) déclarées en restauration commerciale, relativement aux autres lieux d'alimentation (domicile, restauration collective). En 2013, la restauration commerciale représentait ainsi le premier lieu de TIAC (39 % vs 33 % en restauration collective et 28 % au domicile).

Pour l'association, tout ceci n'est pas de nature à rassurer les consommateurs, et constate que la pression de contrôle existante est insuffisante.

Concernant la mise à disposition des résultats, peu de restaurateurs les ont affichés sur leur devanture. A Paris, sur 188 relevés, seulement 7 restaurants ont apposé le QR-Code sur leur devanture. Sur Avignon, les restaurateurs ont un peu plus joué le jeu : sur les 45 relevés effectués, 13 l'affichaient. Or, il est important que les consommateurs sachent où ils mettent les pieds.

L'association souhaite  :

- un affichage obligatoire des résultats des contrôles d'hygiène, sous la forme d'un logo de taille suffisante et présent sur la devanture de tous les restaurants en France, comme cela existe dans la ville de New-York et en Grande-Bretagne, par exemple.

- une extension de ce dispositif à d'autres établissements, notamment la restauration collective, les boulangeries, boucheries, primeurs, grandes et moyennes surfaces, etc.

- plus de contrôles et de sanctions en cas de manquements.
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Tours de main
par Marcel Mattiussi
Services