×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Une liste noire des entreprises condamnées pour travail illégal sur internet

Juridique et social - mardi 27 octobre 2015 15:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Un décret du 21 octobre publié au journal officiel du 23 donne la possibilité au juge de faire diffuser sur le site internet du ministère du travail le nom des entreprises condamnées pour travail illégal.




Ce décret dit « liste noire » a été pris en application de la loi du 10 juillet 2014 visant à lutter contre la concurrence sociale déloyale afin de compléter la palette des outils mis à la disposition du juge pour sanctionner le travail illégal.

 Avec ce texte, un juge pénal condamnant une personne ou une entreprise à une amende pour travail illégal peut désormais prononcer une peine complémentaire de publication de l'identité de cette dernière sur le site Internet du ministère du travail.

Le décret précise les éléments d'identification de la personne physique ou morale et les informations relatives à la condamnation qui doivent être publiées. Cette peine complémentaire de diffusion a un caractère temporaire, et peut être prononcée pour une durée maximale de deux ans. La durée et la date de fin de l'inscription doivent être mentionnées.

Seules les décisions ayant un caractère définitif  seront publiées sur le site Internet. Les données mentionnées sur la liste seront mises à jour, voire retirées lorsque l'affaire évolue en appel ou pourvoi et que la décision est confirmé ou infirmé par une juridiction supérieure.

Cette liste noire sera consultable par tous, librement et gratuitement mais uniquement sur le site Internet du ministère du travail. En effet, il est interdit aux moteurs de recherches d'indexer et de référencer les informations contenues sur ces pages. De même, ces données ne peuvent être reproduites sur d'autres sites internet ou sur tout support électronique.

« Cette peine, qui influe sur l'image et l'attractivité d'une entreprise, devrait être extrêmement dissuasive » a déclaré la ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, Myriam El Khomri.

(Décret n°2015-1327 du 21 octobre 2015 relatif à la diffusion sur un site internet de condamnations prononcées pour travail illégal) publié au Journal Officiel du 23 octobre 2015, texte 27

Pascale Carbillet
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services