×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Que doit-on indiquer quand la chantilly et la confiture ne sont pas faites maison ?

Juridique et social - mardi 21 octobre 2014 11:58
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Mon établissement est une crêperie. Nous réalisons majoritairement du fait maison, à l'exception de la crêpe à la confiture (la confiture est achetée), de même avec la crêpe au Nutella, ainsi que la chantilly. Que devons-nous indiquer ? Hervé



© Thinkstock


Vous pouvez mentionner fait maison pour les crêpes à la confiture en ajoutant à côté la marque. Exemple : crêpe à la confiture de fraises Bonne Maman. Nutella étant une marque, cela suffit. De même, pour les crêpes à la glace, vous devez mentionner la marque de la glace ou le nom du producteur local si c'est le cas.

Quant à la chantilly, sachez que cette appellation est réglementée : vous devez préciser "crème fouettée". La dénomination chantilly est réservée uniquement à la crème préparée par le professionnel de façon traditionnelle avec un fouet ou un batteur mais pas avec un siphon car, dans ce cas, il y a ajout de gaz dans la crème.

En effet, "la dénomination crème Chantilly est réservée à une crème fouettée contenant au moins 30 g de matière grasse pour 100 g et n'ayant fait l'objet d'aucune autre addition que de saccharose (sucre mi-blanc, sucre blanc ou sucre blanc raffiné) et éventuellement de matières aromatisantes naturelles" (art. 13 du décret n° 80-313 du 23 avril 1980 relatif aux crèmes de lait destinées à la consommation).

Pascale Carbillet

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services