Actualités
Accueil > Actualités > Hygiène

Fiche pratique : Produits d'entretien et écologie, le bon ménage

Hygiène - jeudi 26 décembre 2019 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Les produits d'entretien utilisés en restauration peuvent avoir des effets délétères sur la qualité de l'air et de l'eau, la santé du personnel et de la clientèle, et sur l'environnement par le biais des emballages. Il existe toutefois des alternatives plus respectueuses et moins nocives.



La liste complète des différents critères écologiques ainsi que la liste des produits ayant obtenus ce label sont disponibles sur le site ecolabels.fr, ainsi que sur le site de l'Afnor.
© GettyImages
La liste complète des différents critères écologiques ainsi que la liste des produits ayant obtenus ce label sont disponibles sur le site ecolabels.fr, ainsi que sur le site de l'Afnor.

► Vérifier la composition

Dans l'antiquité, la composition du savon était simple : huile végétale ou graisse animale, cendres et eau. Mais aujourd'hui, les détergents sont des préparations chimiques à base de tensio-actifs (agents qui permettent de retirer les salissures), associés à des acides, des bases, des agents complexants (anticalcaires) et de blanchiment, des solvants, des désinfectants, des parfums, des colorants…

Certains tensio-actifs sont moins nocifs et fabriqués sur bases végétales (huiles de coprah, de noix de coco, de colza ou encore d'olive pour le savon de Marseille) : savons naturels, glycolipides, esters d'acides gras, alcools gras sur base végétale… tandis que d'autres sont à éviter car fabriqués sur bases pétrochimiques. Ces derniers, entre autres, participent à la formation de mousse à la surface des eaux et à la prolifération des algues. Ils sont également toxiques pour les organismes aquatiques et peuvent favoriser des irritations ou des allergies cutanées ou respiratoires.

► Les labels

La marque NF environnement

Créée en 1991, c'est un écolabel français délivré par Afnor Certification. C'est une démarche volontaire et les entreprises qui le souhaitent peuvent en faire la demande. Elle certifie, tout au long de leur cycle de vie, que les produits présentent moins d'impact négatif sur l'environnement que d'autres produits analogues.

• L'Ecolabel européen

Créé en 1992, c'est le seul label écologique officiel européen. En France, l'accompagnement pour obtenir ce label se fait auprès de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et il est délivré par Afnor Certification. Ce label prend en compte le cycle de vie complet du produit, de l'extraction des matières premières jusqu'à l'élimination après usage.

Ces deux labels ont des exigences plus strictes que la règlementation européennes (Règlement CE 648/2004), qui exige que 60 % des tensioactifs présents dans un produit soient complètement dégradés en 28 jours. Ils prennent notamment en compte :
- la limitation des quantités de détergents utilisées ;
- la performance de lavage ;
- l'information aux usagers pour une utilisation respectueuse de l'environnement ;
- la sécurité du produit ;
- la limitation de l'utilisation de substances nocives pour l'environnement aquatique ;
- la réduction des déchets solides ;
- le recyclage des emballages ;
- des parfums, des teintures et des colorants réglementés ;
- la limitation de la teneur en composés organiques volatils (COV).

La liste complète des différents critères écologiques ainsi que la liste des produits ayant obtenus ce label sont disponibles sur le site ecolabels.fr, ainsi que sur le site de l'Afnor.

#Hygiene #Produits #Ecologie 


Laurence Le Bouquin et Romy Carrère
Pour aller plus loin

Il est possible d'utiliser des produits encore moins toxiques pour la santé et l'environnement, notamment en termes de biodégradabilité (jusqu'à 100 % en 28 jours), comme les détergents à base de matières premières minérales (craie, silicates, argile…) ou végétales (mélanges d'huiles et d'huiles essentielles). Les substances nocives comme les phosphates, les phosphonates, l'EDTA et le NTA peuvent être remplacés par du citrate de sodium ou du bicarbonate, les dérivés chlorés par du vinaigre. Les parfums peuvent être naturels et extraits de plantes (fleurs, fruits) et les colorants issus de végétaux (betteraves, chlorophylle)… Les fabricants de produits d'entretien écologiques répondent à la demande et offrent un choix de plus en plus large.

Les produits d'entretien écologiques sont moins nocifs pour la santé et l'environnement mais restent des produits chimiques à manipuler avec précaution. Certains composés naturels, comme la farine de bois utilisée pour remplacer des abrasifs synthétiques peuvent, par exemple, avoir des effets irritants. La lecture des étiquettes et le respect des précautions d'usage est donc indispensable, quelle que soit la catégorie de produit.