×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hygiène

Hygiène en fiche pratique : les locaux

Hygiène - jeudi 11 septembre 2014 08:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Les lieux utilisés pour les denrées alimentaires doivent être conçus de manière à éviter l'encrassement, la formation de moisissures et la contamination par les nuisibles.





Les locaux doivent régulièrement entretenus pour rester propres. Ils doivent être conçus de façon à éviter l'encrassement, la formation de moisissures et empêcher toute contamination par les nuisibles. Les matériaux poreux comme le bois brut sont prohibés, l'inox et l'émail sont plus appropriés. Il est recommandé d'utiliser du matériel portant l'avis de conformité Lerpac ou NF hygiène alimentaire.

Liste des précautions à prendre

• Les locaux doivent offrir des conditions de manutention et d'entreposage adéquates, notamment une régulation de la température et une capacité suffisante pour maintenir les denrées alimentaires à des températures correctes. Ces dernières doivent pouvoir être vérifiées et enregistrées.

• Les toilettes (consultez la fiche pratique 'toilettes' en cliquant ici), suffisamment nombreuses, ne doivent pas donner directement sur des locaux utilisés pour la manipulation des denrées alimentaires ni sur le circuit des aliments.

• Un nombre suffisant de lavabos équipés d'eau chaude doit être disponible (un par zone). Ils doivent être munis de commande non manuelle et de dispositifs de lavage et séchage (distributeurs de savon, papier). Les systèmes de lavage des denrées alimentaires doivent être séparés de ceux destinés au lavage des mains (consultez la fiche pratique 'lavage-séchage des mains' en cliquant ici).

• La présence d'une ventilation adéquate, y compris dans les sanitaires, doit éviter tout flux d'air pulsé d'une zone contaminée vers une zone propre. Les filtres doivent pouvoir être changés.

• L'éclairage doit être suffisant.

• Les systèmes d'évacuation des eaux résiduaires doivent être suffisants, conçus et construits de manière à éviter tout risque de contamination. Lorsqu'elles sont en partie ou totalement découvertes, les conduites d'évacuation doivent être conçues de manière à garantir que les eaux résiduaires ne coulent pas d'une zone contaminée vers une zone propre, notamment une zone où sont manipulées des denrées alimentaires (consultez la fiche pratique 'bacs à graisse' en cliquant ici).  

• La direction doit prévoir des vestiaires adéquats, et en nombre suffisant pour le personnel (consultez la fiche pratique 'vestiaires' en cliquant ici).

• Les produits de nettoyage et de désinfection ne doivent pas être entreposés dans des zones où les denrées alimentaires sont manipulées.

• Le balayage à sec est proscrit.

Romy Carrere et Laurence Jaffré-Le Bouquin, Auteurs du Blog des Experts

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services