×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hygiène

Tenue vestimentaire du personnel en cuisine

Hygiène - lundi 21 octobre 2013 14:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Toute personne travaillant dans une zone de manutention de denrées alimentaires doit respecter un niveau élevé de propreté personnelle et porter des tenues adaptées et propres assurant, si cela est nécessaire, sa protection.



Tenue vestimentaire d'un cuisinier
© Thinkstock
Tenue vestimentaire d'un cuisinier

Ce que dit la réglementation:

1. Respecter un niveau élevé de propreté personnelle
2. Porter des tenues adaptées et propres

La tenue appropriée :

La coiffe doit englober la totalité de la chevelure.  Le cuir chevelu héberge plus d'un million de germes par cm². Imaginez ce que peut donner un cheveu, même petit, qui tombe dans la soupe… Les cheveux doivent donc être courts ou très bien attachés et, même si  le port d'une coiffe ou d'une toque est ce qu'il y a de plus fréquent en restauration commerciale (esthétique oblige !), c'est la charlotte qui permet de limiter au mieux les risques ! Elle évite également de se gratter la tête au cours d'un service, et donc de se contaminer les mains.

Le tour du cou  permet de retenir la sueur. Il est de moins en moins utilisé et n'a pas de caractère obligatoire. Les vestes actuelles ont fréquemment des cols qui jouent ce rôle.

La veste doit être fermée, en tissu facile à entretenir (coton ou mélange coton-polyester) et résistant au feu. Privilégiez les couleurs claires.

Les gants, à changer aussi souvent que nécessaire (il vaut mieux des mains propres que des gants sales !) et à porter pour les préparations à risque (tranchage, hachage, décoration de plats etc…).


Le tablier, de préférence de couleur claire pour mieux voir les salissures, doit également être changé (et non pas retourné !) aussi souvent que nécessaire, au minimum à chaque service.


Le pantalon  doit être sans revers et également en tissu résistant au feu.

Les chaussures, antidérapantes et de sécurité. Privilégier le blanc et autres couleurs claires, bien que ce ne soit pas stipulé expressément dans un texte mais en cas de contrôle on risque d'exiger que les chaussures soient blanches. Ces chaussures doivent rester sur le lieu de travail.

Textes de référence : Chapitre VIII du Règlement CE 852/2004 du 29 avril 2004, point n°1, article R231-16 du Code rural.

 

Romy Carrere et Laurence Jaffré-Le Bouquin, Auteurs du Blog des Experts