×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

À l'Hôtel Bienvenue, comme chez des amis

Hôtellerie - mercredi 4 octobre 2017 17:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Pour sortir des codes de l'hôtellerie traditionnelle, Adrien Gloagen a créé un établissement pensé comme une maison de famille.




"Je cherchais une atmosphère amicale et décontractée. Une adresse paisible dans laquelle je puisse me poser avec ma femme et mes filles", explique Adrien Gloagen, l'homme derrière l'hôtel Paradis et l'hôtel Panache, à Paris. Son troisième établissement, il l'a imaginé comme une maison de famille. Une façon de proposer une offre différente, complémentaire, mais surtout singulière, et plus en phase avec les aspirations d'une clientèle à la recherche d'expériences moins impersonnelles, plus conviviales.

Le nom - Hôtel Bienvenue - affiche la couleur en lettres d'or dès l'entrée, celle d'un établissement accueillant où chaque hôte est reçu comme un membre de la famille. Cette envie de recevoir autrement s'exprime jusque dans la décoration, confiée à l'architecte d'intérieur Chloé Nègre, qui signe là son premier hôtel. Comme dans une demeure ancienne, de vieux fauteuils recouverts de textiles fleuris cohabitent avec une banquette en rotin et des luminaires vintage dans l'entrée. Dans la salle du petit déjeuner, deux grands vaisseliers sont remplis d'assiettes dépareillées et la cuisine accueille plusieurs fois par semaine des ateliers pâtisseries dispensés par Bogato.

 

Esprit campagne à Paris

Les touches 'home sweet home' se retrouvent dans les étages (38 clés) : les chambres ont toutes été baptisées de jolis noms comme La Bien-Aimée ou la Bien-dormie, les tonalités monochromes se succèdent dans les étages (vert d'eau, rose dragée, jaune pâle ou bleu passé), le papier-peint fleuri de certaines salles de bains et la moquette épaisse insuffle un esprit campagne à Paris… "Nous avons envie de donner ce sentiment de se trouver dans un lieu unique, chargé d'une histoire. Comme chez un ami où les éléments récupérés, rafistolés deviennent des objets de narration", confie Chloé Nègre qui a conservé certains éléments existants. 

Les meubles des chambres (tête de lit, bureau, canapé-lit, pouf) ont été dessinés sur mesure pour se fondre dans le décor, comme s'ils avaient toujours été là. Et comme chez de vrais amis, le maître de maison a de délicates attentions : des sucettes sont distribuées aux enfants et un sachet de biscuits donné aux hôtes au moment du départ.

Julie Gerbet
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et équiper son restaurant
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services