×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'écosystème du luxe au coeur du colloque national des directeurs d'hôtels 4 et 5 étoiles

Hôtellerie - lundi 28 novembre 2011 15:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Nice (06) Gestion des ressources humaines, réseaux sociaux, nouveaux codes du luxe... À Nice, l'agence Star Com a rassemblé les participants autour des nouveaux enjeux d'entreprise et des mutations technologiques du secteur.



À Nice, les 24 et 25 novembre, il a été davantage question de solutions et de perspectives que de crise. Le Colloque des directeurs d'hôtels 4 et 5 étoiles, organisé par Patrice Marty (Agence Star Com), fêtait ses dix ans et délivrait un message d'optimisme à la centaine de professionnels présents à l'Hôtel Negresco, en présence de son directeur, Pierre Bord.
Le premier débat a apporté des éclairages sur la gestion des ressources humaines. Jean-Pierre Pelé (Technomedia) a évoqué la nécessité d'un référentiel de compétences pour conforter l'emploi hôtelier, améliorer le niveau des services, contrer le turn-over ou mieux armer un établissement face à la concurrence internationale. Guy Bergeaud a expliqué la philosophie managériale de l''Open Book Management', outil offrant à l'entreprise une approche ludique, voire festive (grands-messes et conventions), permettant de motiver sur des objectifs d'organisation et de former le personnel à l'économie d'entreprise.

La solution du temps partagé
Philippe Cabon, directeur de Reso France, a développé le thème du Groupement d'employeurs proposant une gestion des ressources humaines en temps partagé. Cette association loi 1901, née à Nantes en 2003, très présente dans l'Ouest de la France, mais aussi à Paris, en Savoie et en Haute-Savoie, compte plus de 1 000 adhérents sur 11 départements. Le GE permet notamment à un employé d'avoir plusieurs employeurs mais un seul interlocuteur et une seule fiche de paye. "C'est un outil très souple de gestion intégrée, de médiation positive et de mutualisation anti-pénurie de main-d'oeuvre, notamment pour les PME de l'hôtellerie", a précisé Philippe Cabon.

Réseaux sociaux : la grande mutation
Quant aux réseaux sociaux, le colloque a permis d'en mesurer l'impact et de souligner la nécessité pour les professionnels de l'hôtellerie d'y être visibles et réactifs. Facebook, Twitter, LinkedIn, mais aussi Google +, bientôt FourSquare (sur le principe de la géolocalisation) ou Microsoft, sont ainsi parfaitement intégrés par Booking.com ou TripAdvisor. Les intervenants, notamment Thomas Yung, gérant d'Artisan Référenceur et auteur d'un Blog des Experts à L'Hôtellerie Restauration, ont évoqué l'accélération foudroyante de ce phénomène qui bouleverse la distribution (nouvelle puissance marketing, dynamique des réservations, 'guerre des avis'…). "Soyez présents sur ces réseaux, votre e-réputation sur ce marché de la conversation en dépend ! Sachez gérer et maximiser cette nouvelle force de vente, enrichir vos contenus, raconter une histoire, affirmer des valeurs", a rappelé Thomas Yung, qui a multiplié conseils et exemples concrets.

Enfin, l'économie hôtelière passe par les nouveaux codes du luxe. Écoute, interactivité, émotion… Un luxe devenu mondial et 'communautaire', des hôtels qui se théâtralisent, s'ouvrent à l'art, la poésie, l'humour et jouent la singularité autant que le mélange des genres (l'intervention de l'architecte-designer Oscar Ono). Tout cela dans un marché dont Vanguelis Panayotis (MKG Group) a décrit l'évolution mondiale, notamment la montée en puissance continue de l'Asie et en particulier de la Chine, et la mutation de la grande hôtellerie vers un 'écosystème du luxe' de plus en plus investi par les architectes-stars et les marques de prestige.
Jacques Gantié