×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Deux nouveaux chefs d'oeuvre rejoignent la collection Oetker

Hôtellerie - vendredi 14 octobre 2011 10:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La famille Oetker, propriétaire d'hôtels prestigieux - dont le Bristol à Paris -, prévoit d'ouvrir en contrat de gestion deux autres établissements en donnant à sa collection une nouvelle signature : les 'Masterpiece' ('chef d'oeuvre' dans la langue de Molière).



Pour agrandir sa collection, la famille Oetker a choisi le contrat de management. D'ici à 2013, deux nouveaux hôtels viendront s'ajouter à sa collection : à Abu Dhabi, d'abordd, pour un établissement dont l'ouverture est prévue pour 2013, et surtout le Palais Namaskar, à Marrakech, au Maroc, qui devrait ouvrir en 2012. Cet hôtel neuf comprend 41 villas et suites, 2 restaurants, un bar lounge, un spa et surtout un jardin magnifique sur 40 000 m2, avec cascades, lacs, et quelques touches d'art mauresque et andalou.

Le Palais Namaskar, propriété de Philippe Soulier, représente un investissement de 50 M€. Sa construction a été supervisée par l'architecte Imaad Rahmouni, un architecte réputé originaire de Marrakech. Pour Philippe Soulier, le choix d'Oetker Collection va de soi car le réseau "a déjà prouvé ses compétences dans le développement de ses différents hôtels". Il ajoute : "Nous sommes fiers que le Palais Namaskar devienne une nouvelle perle dans leur collection." Frank Marrenbach, directeur général d'Oetker Collection, précise que "cet hôtel est un hôtel d'exception, qui s'accorde parfaitement à notre portfolio - un lieu magique et unique à Marrakech".

"Selon les opportunités du marché"
L'hôtel de Marrakech sera donc le deuxième hôtel du groupe à être géré en contrat de gestion. Il précède le Bristol d'Abu Dhabi, propriété de la famille royale, dont la construction en cours devrait s'achever en 2013.
La famille Oetker, pour asseoir son développement, se lance donc dans la reprise d'hôtels en contrat de gestion, un développement qui restera modéré "uniquement selon les opportunités du marché". Le groupe familial s'inscrit donc dans une tendance forte du marché hôtelier ces dernières années, avec des groupes qui ne peuvent toujours financer la totalité de l'investissement mais dont le savoir-faire reconnu rassure les propriétaires. Ces derniers y trouvent de leur côté également un nom et une marque pour valoriser leur patrimoine.

La famille Oetker fait figure de valeur sûre. Après avoir fait fortune grâce à la célèbre poudre levure pâtissière, elle s'est lancée dans l'hôtellerie en 1941 après avoir racheté le Brenners Park Hôtel & Spa à Baden-Baden, en Allemagne. Depuis, trois autres hôtels sont venus agrandir le portefeuille du groupe : l'Hôtel du Cap Eden Roc, acquis en 1969, le Bristol Paris, en 1978 (tous deux ont reçu le label palace) sans oublier le Château Saint-Martin à Vence en 1994.
Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services