Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Petit à petit, Tauzia conquiert l'Asie

Hôtellerie - jeudi 22 septembre 2011 11:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Djakarta (INDONÉSIE) Marc Steinmeyer, fondateur du groupe Tauzia, annonce l'ouverture de 40 hôtels en Indonésie d'ici à 2013, soit 5 500 nouvelles chambres.



Né à Marseille, Marc Steinmeyer conserve de la France un bel accent méridional et une propriété dans le Gers où il vient se ressourcer tous les trois mois au milieu de ses arbres. C'est d'ailleurs du nom d'un chêne qu'il baptise en 2001 le groupe qu'il crée à Djakarta en Indonésie. "Tauzia veut dire 'gratitude' en chinois phonétique et 'sagesse' en indonésien. Une heureuse coïncidence", s'amuse l'entrepreneur.

Marc Steinmeyer a intégré le groupe Accor en 1981 par la porte de la Générale de restauration pour le quitter vingt après alors qu'il est responsable des ressources humaines pour la zone Asie-Pacifique. "L'envie d'entreprendre m'a fait fuir le confort de mon poste. Accor a été formidable puisqu'au démarrage de Tauzia, ils m'ont confié la charge de leur développement en Indonésie pendant cinq ans. À l'époque, les investisseurs partaient plutôt vers la Chine et l'Inde. J'ai choisi une voie moins embouteillée. Au départ de Suharto [le général qui dirigea le pays d'une main de fer de 1967 à 1998, NDLR], la démocratie indonésienne était à l'image de sa population, très jeune. Tout était à faire. Les déplacements explosaient et il était nécessaire de dépoussiérer les usages de l'hôtellerie traditionnelle", explique Marc Steinmeyer.

"Une atmosphère saine" 
Sur ces préceptes, il développe ses propres standards et ouvre en 2002 un premier hôtel sous la marque Harris dans la région de Bali : "J'ai trouvé des partenaires locaux et conceptualisé des établissements en phase avec l'Indonésie de demain. Pour 50 €, le client a droit à une ambiance lumineuse avec des couleurs vives, un accueil amical et une atmosphère saine. Nous avons été les premiers à offrir le wifi et des tarifs nets sans le petit-déjeuner", se souvient l'ancien élève de l'école hôtelière suisse de Glion. Huit ans après, il ouvre le premier POP !, toujours à Bali : "C'est le même esprit qu'Harris mais dans une version économique avec des chambres à 25 €. Ces hôtels avec des façades en préfabriqué, construits en huit à dix mois, sont un tube à essai pour la construction écologique."

Une croissance exponentielle
Aujourd'hui, Tauzia dispose de 10 établissements en exploitation. Pas moins de 40 hôtels devraient ouvrir d'ici à 2013, soit 5 500 nouvelles chambres sous les marques Harris et POP! mais aussi Préférence Hotels, la branche hôtelière haut de gamme du groupe : "Pour Préférence, nous sommes davantage dans un esprit d'établissement de charme que de chaîne", explique le dirigeant qui ne souffre pas de la comparaison avec son confrère Victoria Hotels & Resorts implanté sur la péninsule indochinoise et récemment cédé, en presque totalité, par Eaux et électricité de Madagascar (EEM) au groupe vietnamien Thien Minh.
Avec 40 ouvertures d'hôtels d'ici deux ans, le pari pourrait se révéler gagnant pour les jeunes hôteliers en mal d'expatriation, même si Marc Steinmeyer relativise : "Aujourd'hui, la moitié de nos directeurs d'hôtels sont Français mais le ratio devrait passer à un tiers à l'horizon 2013, car nous allons favoriser la promotion interne."
Francois Pont

Tauzia à l'horizon 2013

Harris : 8 hôtels en activité, 17 en développement soit 2628 nouvelles chambres.

POP ! : 1 hôtel en activité, 16 ouvertures d'ici 2013 soit 2401 chambres.

Préférence Hotels : 1 hôtel de 126 chambres ouvrira en 2013 à Bali.

En 2012, Tauzia ouvrira un établissement de 90 chambres sous la marque Worldhotels à Bukit Balangan et managera les 272 chambres de l'hôtel Eden de Bali. Quatre autres projets d'hôtels sont en cours.

Tauzia opère aussi 2200 résidences-appartement en Indonésie et au Vietnam.

D'ici deux ans, 3 000 collaborateurs devraient rejoindre les 2 000 actuels employés du groupe. L'équipe de direction basée à Djakarta est en place et compte une soixantaine de personne dont Eric Simard, l'ancien directeur général du groupe hôtelier Victoria Hotels & Resorts. Enfin, Marc Steinmeyer n'exclut pas de porter ses marques dans les autres pays de l'Asean comme la Malaisie et sous couvert de l'humour, s'amuse à imaginer un POP! dans la cité phocéenne qui l'a vu naître.

www.tauzia.com
En complément :
  Site du groupe
Journal & Magazine
Services