×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Les conseillers en tourisme aident les entreprises innovantes

Hôtellerie - lundi 26 septembre 2011 17:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Roanne (42) Le 46e congrès des conseillers en tourisme des CCI, Renatour, s'est tenu sous le signe de l'innovation. La journée de conférences proposées sur ce thème, était clôturée par Paul Dubrule, cofondateur du groupe Accor.



Comme chaque année, le rendez-vous du Renatour a rempli son rôle en permettant aux conseillers en tourisme de toutes les régions de France de se retrouver pour échanger sur leur métier et leurs expériences. Mais cette année, le thème retenu, l'innovation, permettait aussi de s'enrichir d'informations diverses avec la présentation d'entreprises innovantes. Nouvelles technologies, hébergements, financements, social, les sources d'innovation étaient nombreuses.

La journée, animée par Patrick Vicériat du cabinet Détente, auteur d'un rapport sur le tourisme des années 2020, fut magistralement lancée par Hugues Beesau, directeur de la Mitra, la direction technique du comité régional du tourisme Rhône-Alpes. Créateur des Forums de l'innovation en Rhône-Alpes, Hugues Beesau a démontré le besoin qu'ont les entreprises d'innover, "c'est une obligation" ainsi que les limites de l'exercice ce "n'est sûrement pas une fin en soi". Aujourd'hui, il devient difficile de détecter les bonnes tendances. Les codes sont éclatés, "les gens vont dans un restaurant 3 étoiles et voyagent en low cost", déclarait Pierre Bizollon, de la société Linkingbrand. Les paradoxes sont nombreux, "notre vie est de plus en plus agitée, déclare Hugues Beesau, mais nos vacances de plus en plus 'lentes'. Le tourisme se confond avec les loisirs et le temps de travail, moment solitaire par excellence, contraste avec le moments de repos que l'on passe avec sa 'tribu'."

Alors, comment innover ? "Il faut savoir risquer, résume Paul Dubrule, cofondateur du groupe Accor. Tout le monde fait des erreurs. L'essentiel c'est d 'avoir plus de réussites que d'échecs." Il existe en outre des tendances. Ainsi, les nouvelles technologies, la mobilité, la santé, le bien être, le bio, la sécurité, le durable sont des concepts porteurs dans le monde du tourisme.

Les régions sont de vrais laboratoires de 'projets innovants'. Ainsi, Stéphane NDour, directeur des ventes de Smart Box, confie : "Comme nous ne créons rien, mais que nous mettons en boite les idées des autres, nous cherchons dans les régions les produits les plus innovants." De quoi redonner un vrai dynamisme au réseau des conseillers en tourisme, dont le coeur du métier reste le conseil aux entreprises.

Évelyne de Bast