×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Accor : + 4,4 % de chiffre d’affaires au 1er semestre 2011

Hôtellerie - jeudi 21 juillet 2011 10:23
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Les bonnes performances relevées au cours du premier trimestre continuent. Pour les six premiers mois de l’année, Accor réalise un chiffre d’affaires de 2 973 millions d’euros, en hausse de 4,4 % en données publiées (5,8 % en données comparables) par rapport au premier semestre 2010.



Pour Sophie Stabile, directrice financière d’Accor, les bons résultats du groupe au premier semestre ont été dynamisés par les très bonnes performances du deuxième trimestre, avec chiffre d’affaires en hausse de 6,1 % en données comparables et de 3,2 % en données publiées. Les taux d’occupation tirent les résultats vers le haut comme au premier trimestre, de même que les prix moyens en légère hausse des hôtels économiques de certaines villes phare comme Paris ou Londres (qui ont flirté avec 90 % de TO).

 

La France et le Royaume-Uni, les bons élèves de l’Europe

En Europe, deux pays affichent des performances particulièrement bonnes, la France et le Royaume-Uni. Ainsi, en France, les hôtels enregistrent + 7,4 % de chiffre d’affaires dans le haut et milieu de gamme et + 5,7 % dans l’économique. Paris, plus particulièrement, a bénéficié d’une activité économique intense, avec l’organisation d’événements majeurs comme le Salon du Bourget, mais aussi la tenue de congrès médicaux importants qui ont boosté la fréquentation hôtelière. Le Royaume-Uni, et Londres en particulier, a lui aussi bénéficié d’une activité soutenue, meilleure que prévue, avec + 12 % dans les segments milieu et haut de gamme et + 5,8 % dans l’activité économique. Le mariage princier a généré un très fort regain d’activité, de même que la reprise de l’activité touristique. En revanche, l’Allemagne, “dont le calendrier des salons reste défavorable”, souligne Sophie Stabile, n’enregistre que + 2,9 % dans le haut et milieu de gamme et + 2,7 % sur le segment économique. L’Italie et l’Espagne, elles, n’ont pas encore ressenti l’effet de reprise.

 

Les États-Unis à la traîne

Dans les pays émergents, l’activité est toujours aussi soutenue, avec une progression en Asie Pacifique de 8,1 % du chiffre d’affaires dans le milieu et haut de gamme et de 11,7 % dans l’économique, alors qu’en Amérique latine, elle atteint 12,3 % dans le milieu et haut de gamme et 20,4 % dans l’économique. Au Etats-Unis en revanche, la croissance tant espérée reste encore très modeste avec une hausse du chiffre d’affaires de seulement 3,4 %. “Des résultats encore faibles dus en partie à l’augmentation du chômage aux États Unis, et à la hausse du prix du carburant”, estime Sophie Stabile.

Au cours du premier semestre 2011, Accor n’a pas relâché ses efforts en termes de développement : 108 hôtels, soit 13 500 chambres, ont été ouverts dans le monde, dont un tiers dans la zone Asie-Pacifique et un quart en Europe. “Nous sommes confiants dans nos objectifs annuels, et nous atteindrons les 30 000 chambres supplémentaires en 2011” conclut Sophie Stabile. Enfin, dans le cadre de la politique d’asset light du groupe, 78 % de ces nouveaux hôtels sont soit en contrat de management soit en contrat de franchise, ce qui est conforme aux prévisions, mettant la barre à 80 % du parc hôtelier d’Accor dans l’un ou l’autre de ces contrats d’ici à 2015.
Évelyne de Bast