×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Les gîtes limousins s’unissent

Hôtellerie - vendredi 17 juin 2011 16:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Guéret (23) À dater du 1er janvier 2012, la SARL Réservation Gîtes de France Creuse commercialisera les produits de sa marque et ceux de son nouveau partenaire, les Gîtes Corréziens.



L’assemblée générale des Gîtes de la Creuse, qui s’est tenue à Grand-Bourg le 16 juin dernier, a entériné la nouvelle stratégie commerciale voulue par les Gîtes Corréziens et Réservation Gîtes de France Creuse. En filigrane, l’affrontement entre les Relais des Gîtes et Destination Creuse, mise en place par l’ARD locale, les premiers quittant la seconde pour s’allier aux Relais Corréziens. Elle s’inscrit également dans la politique des gîtes nationaux, et de leur fédération, la Creuse étant ainsi le 68e département à s’y rattacher.

Cette alliance devrait faciliter les réservations pour la clientèle intéressée par plusieurs séjours consécutifs dans le Limousin. Dans le même temps, les Gîtes de la Creuse ont publié un bilan satisfaisant, avec une durée moyenne de location 2010 de 12,8 semaines. Elle se révèle plus forte pour les 5 épis, qui arrivent à 19 semaines, le tout pour un parc estimé à 450 gîtes.On note cependant une baisse des créations, due à la chute des subventions et une implication de plus en plus forte des agriculteurs, que la crise oblige à diversifier leurs activités.

Jean-Pierre Gourvest