×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Indices de prix INSEE : la profession bon élève mais déjà sensible aux tendances estivales

Hôtellerie - mercredi 15 juin 2011 15:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


D’après le relevé mensuel des prix de  l’Insee,le secteur des cafés hôtels restaurants semble déjà influencé par la tendance estivale mais tient bon,avec un indice en légère hausse de 0,3% par rapport au mois précédent,soit  + 0,2 points  de plus  que la moyenne globale,de+ 0,1%.  
Le secteur est par ailleurs exemplaire sur les trois derniers mois, puisque compte tenu des effets de saisonnalité,il affiche une stabilité  des prix à 0,0% alors que la moyenne générale indique +1,2% . Enfin,sur l'année,l’indice des prix devrait présenter une augmentation limitée à +1,6% contre +2,0% pour l’ensemble des prix à la consommation.

 

La restauration,qui s’est engagée à ne pas augmenter ses prix, tient donc son pari.Par rapport à avril, l’indice des prix  n'enregistre que + 0,3% d'augmentation,une hausse légère due à l’effet vacances.Il s'élève à +0,5% sur les trois derniers mois (contre +1,2% de moyenne générale) mais se maintient bien en deçà de l'indice moyen ,avec une hausse de +1,2%(contre+2,0% en indice général).

 

Les  hébergements, qui sont déjà sur la tendance estivale,ont de leur côté enregistré des prix en augmentation de +0,6% en mai par rapport à avril(soit + 0,5 points par rapport à la moyenne )alors qu’ils chutent à -2,3% sur les trois derniers mois,en raison de la saisonnalité,de la fermeture des stations et la fin des vacances de printemps.

 

Globalement,  en mai, le secteur CHR montre qu’il tient  parfaitement ses promesses et c’est bon signe avant la saison.
Evelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services