Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Orléans, une ville dynamique qui se développe

Hôtellerie - mardi 19 avril 2011 09:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Orléans (45) Pour Jean-Yves Proust, directeur de Headlight Consulting, la ville d'Orléans, porte d'entrée des châteaux de la Loire, devra créer sa propre identité en tant que destination touristique pour développer l'activité hôtelière. Explications.






Quelles sont les caractéristiques du parc hôtelier orléanais ?
Le parc hôtelier orléanais se distingue par l'absence d'un établissement haut de gamme à l'échelle de l'agglomération.
En réponse à cette carence, un projet d'hôtel 4* sur le territoire de la Motte-Sanguin est dans les tiroirs depuis plusieurs années mais ne fait pas l'unanimité : les uns estiment qu'il existe un marché à conquérir sur le segment haut de gamme généré par le dynamisme économique d'Orléans alors que les autres sont beaucoup plus modérés et pensent qu'il n'y a de la place que pour un petit porteur d'une vingtaine de chambres, pour une clientèle de niche.
Hormis l'absence d'un établissement haut de gamme sur le territoire, le parc hôtelier de l'agglomération est en phase avec son marché et couvre l'ensemble des segments de clientèles.

Quel a été l'impact de la crise économique sur l'activité hôtelière d'Orléans ?
La crise économique a impacté l'hôtellerie orléanaise puisque le taux d'occupation global a chuté de 3,5 points entre 2008 et 2010 passant de 61.6% à 58.1%.
Cette baisse s'explique notamment par le fait que l'hôtellerie orléanaise repose majoritairement sur la clientèle d'affaires (67% en 2010). Or avec la crise, les besoins en nuitées des entreprises de l'agglomération ont nettement baissé.

Dans quelle mesure les nouvelles normes de classement peuvent-elles faire évoluer le paysage hôtelier orléanais ?
L'arrivée des nouvelles normes de classement n'est pas sans susciter des interrogations de la part des professionnels de l'hôtellerie. La plupart des hôteliers sont en position d'attente et ajusteront leur positionnement en fonction du classement qui sera attribué aux différents hôtels du groupe Accor basés dans l'agglomération orléanaise.

Quelle est la saisonnalité de la demande ?
En 2010, le taux d'occupation n'atteint jamais 60% entre les mois de novembre et d'avril. Au cours de cette période, les taux d'occupation varient dans une amplitude comprise entre 44,6% (janvier) et 58,2% (mars).
A partir du mois de mai et jusqu'au mois d'octobre, la tendance s'inverse et les taux d'occupation ne descendent jamais en dessous de 60,2%. Le mois de septembre est la période la plus faste et enregistre un « pic » de fréquentation à hauteur de 71%.

La Durée Moyenne de Séjour est de 1,4 jour, ce qui montre qu'Orléans est une destination de court séjour ou d'étape.

Grâce à sa bonne accessibilité (point de convergence entre les autoroutes A10, A19 et A71), l'agglomération d'Orléans est une étape prisée des touristes nord-européens (Benelux, Allemands et Britanniques) qui se rendent en villégiature dans le sud de la France.

Comment se comportent les différents segments hôteliers de l'agglomération ?
L'hôtellerie économique/super économique semble être la plus dynamique. Le taux d'occupation y est plus élevé que sur les autres segments en 2010 et en 2009 (59,3% et 60,1%). Toutefois, nous nous apercevons que l'activité de ce segment a légèrement décliné entre 2009 et 2010 alors que le segment de l'hôtellerie 2* (+0,9 point) et ceux de l'hôtellerie 3* et 4* (+2,4 points) ont légèrement progressé.

Malgré des résultats en demi-teinte, les investisseurs se positionnent en misant sur la sortie de crise et deux projets situés en centre-ville sont d'ores et déjà actés pour 2013 : un Appart'city de 107 appartements et un hôtel All Seasons de 70 chambres. Le projet d'hôtel 4* situé à la Motte Sanguin n'a lui pas encore trouvé d'investisseur identifié et serait accompagné d'un projet de résidence hôtelière.

Propos recueillis par Tiphaine Beausseron

Orléans, une ville en développement

L'agglomération d'Orléans est actuellement dans une phase de développement économique, symbolisée par la construction d'une deuxième ligne de tramway. Par ailleurs, plusieurs projets de développement économique (parmi lesquels la restructuration des cliniques et l'ouverture d'une prison) sont susceptibles d'influer sur l'activité hôtelière d'Orléans à terme. Concernant le tourisme, la ville a obtenu le label « Ville d'art et d'histoire » en 2008, ce qui vient concrétiser la mise en valeur de l'offre patrimoniale riche dont jouit Orléans. L'agglomération entend se positionner aussi comme étant une destination de congrès de premier plan. Enfin, l'arrivée de deux infrastructures d'envergure (l'Aréna, capacité d'accueil de 10 000 places ainsi que le Mécapôle, espace dédié au sport automobile) viennent également illustrer le renouveau touristique qui s'opère à l'échelle de l'agglomération.

En chiffres :
Préfecture de la région centre et du département du Loiret, Orléans est la 32ème ville la plus peuplée de France avec 113 257 habitants en 2008. L'agglomération représente environ 272 000 personnes. En 2010, on distingue 56 hôtels cumulant 2 883 chambres, soit 10,6 chambres pour 1 000 habitants.

A titre comparatif, la ville de Perpignan, équivalente en termes de population, a une capacité hôtelière de 8,6 chambres pour 1 000 habitants. La capacité hôtelière d'Orléans est supérieure à celles de Metz (8,9), Nantes (8,9) et Aix-en-Provence (9,9). Elle est équivalente à celle de Caen (10,1) et de Toulouse (10,7) mais inférieure à celle de Strasbourg (13,9), Clermont-Ferrand (12,1) et Tours (12,5).

TO moyen de l'agglomération orléanaise en 2010 : 58,1%
Clientèle d'affaires : 67% en 2010
Clientèle étrangère : 19,2% en 2010

 

Headlight Consulting
11A, rue de Courtalin
77700 MAGNY LE HONGRE
www.headlight.fr
Tél. : 01 60 42 71 71

En complément :
  Restauration rapide : les banques rassurées par une reprise sous enseigne
Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services