×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Accor: CA en hausse de +5,5% au premier trimestre

Hôtellerie - jeudi 21 avril 2011 08:57
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Après un dernier trimestre 2010 tout à fait favorable le premier trimestre 2011 pour Accor annonce une nouvelle année de croissance pour le groupe. Sur les trois premier mois, le groupe réalise un chiffre d’affaires de 1 354 millions d’euros en progression de + 5,8% par rapport au 1er trimestre 2010 ou de + 5,5% en données comparables, correspondant à une augmentation de la demande qui se traduit par la hausse des taux d’occupation. Dans le même temps, la dynamique de développement du groupe se poursuit avec l’ouverture de 6600 chambres dans le monde au cours de ce premier trimestre.





 

C’est une progression régulière dans tous les segments de l’hôtellerie qui  a été enregistrée au cours du premier trimestre pour le groupe . Ainsi, l’hôtellerie haut de gamme enregistre une hausse de  chiffre d’affaires de + 5,7% en données comparables, à 770 millions d’euros, sur tous les pays sauf en Italie et en Espagne plus touchés par la crise. Le séisme et les catastrophes naturelles ressenties au Japon n’auront par ailleurs qu’une incidence très faible sur le résultat du groupe ajoute Sophie Stabile,directrice exécutive finances, car cela ne représente que 9 hôtels dont 5 filiales et 4 contrats de management et 0,4%du chiffre d’affaires du groupe. Situation identique pour la zone du Proche et Moyen où les pertes ont déjà été budgétées par le groupe.

 
Le RevPar tiré par la haussse des taux d'occupation

Pour l’hôtellerie économique hors Etats-Unis, l’augmentation est sensiblement la même de + 5,9% en données comparables, toujours en raison de la progression des taux d’occupation des hôtels.Les résultats des hôtels en France sont meilleurs que la moyenne avec + 6,8% sur le haut de gamme et + 5,5% sur l’économique, et ceci malgré un mois de mars assez médiocre, «Le mois de mars est en retrait cette année,   essentiellement en raison d’un calendrier de vacances défavorable à la France, mais c’est un phénomène purement français et conjoncturel ",précise la directrice financière. En Allemagne, le chiffre d’affaires progresse de + 6,4% sur le haut de gamme et de + 7,2% sur le segment économique, boosté par un calendrier évènementiel favorable,lui,aux hôtels. Enfin, si le Royaume Uni, enregistre seulement + 1,4%  dans le segment économique, c’est essentiellement parce que le pays avait été le premier à repartir en 2010 ,sachant que les résultats en UK sont tirés par l’activité économique de Londres.C’est enfin dans les pays émergents qu’Accor enregistre les meilleurs résultats avec un chiffre d’affaires de + 10,8% et + 14,7% en Amérique Latine et de + 8,3% et + 8,4% en Asie Pacifique.

 
Une lisibilité moins grande pour la fin d'année

 Par ailleurs,le groupe poursuit son développement en asset light pour  93% des nouvelles chambres ouvertes  dont 66% sont en contrat de management et en franchise, et dont une part significative(44%) sont ouvertes en Europe. Pour l’année qui vient Accor est tout à fait confiant,même si «les résultats devraient être en léger retrait par rapport à 2010» ajoute la directrice financière. En tout état de cause, le groupe doit également compter sur les changements de comportements des clients, qui réservent de moins en moins longtemps à l’avance:«notre lisibilité est plus faible, confirme Sophie Stabile, mais nous notons de très bonnes tendances pour ce début d’année, avec une progression de la clientèle d’affaires et des séjours plus courts mais plus nombreux ». 

 

Evelyne de Bast