×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Première Classe nouvelle génération s’ancre dans l’offre 2 étoiles

Hôtellerie - vendredi 25 mars 2011 12:31
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Avec l’ouverture d’un hôtel Première Classe rénové et modernisé, la chaîne low-cost change de vitesse et monte en gamme. Retour sur un partenariat entre franchiseur et franchisé.



Créée dans les années 1990 par Envergure (groupe appartenant à la famille Taittinger), la chaîne Première Classe est rentrée dans le giron de Louvre Hotels en 2005, lors du rachat des hôtels par le groupe Starwood Capital. Chaîne low-cost par excellence, ces établissements ont fait l’objet d’une rénovation partielle en 2004 mais c’est sous la pression des franchisés et de l’AIFE que le produit ‘nouvelle génération’ est enfin apparu. L’hôtel Première Classe Caen Mondeville, est l’un des tout premiers de la nouvelle génération. Sa transformation totale aura duré quatre mois. Avec ses 70 chambres, au prix affiché de 39 € et 47 € selon les saisons, l’hôtel sort définitivement du périmètre 0 étoile où il était classé et se range dans une offre globale d’hôtellerie 2 étoiles. En hôtellerie aussi, le niveau monte.

De loin, c’est d’abord sa jolie façade couleur bouton d’or que l’on distingue de ce Première Classe nouvelle génération, dans la grisaille du centre commerciale de Caen Mondeville. Un hôtel tout neuf ? Que nenni. L’établissement, sis dans une zone commerciale, a été créé en 1996, mais vient d’effectuer une rénovation totale pour un montant estimé à environ 600 000 € (climatisation incluse). Pour Régis Donzeau, franchisé Louvre Hotels, président de l’Association des franchisés Louvre Hôtels (AEFI) et gestionnaire de la holding familiale propriétaire de l’établissement (représentée par Dominique Gouloumes), nous sommes lun des tout premiers établissements de la nouvelle génération de Première Classe. Il nen existe que 10 de ce type actuellement dont un seul est une filiale. Cet hôtel est, par ailleurs, le troisième Première Classe nouvelle génération de mon portefeuille.

La rénovation, fruit d’un travail collaboratif

Pour le président de l’AEFI, la réussite de cet hôtel est avant tout le fruit du réel travail accompli par les franchisés : sur ce réseau qui compte 220 hôtels en France, la plupart appartiennent à des franchisés. Effectivement, en tenant compte d’une première tranche de rénovation effectuée par le groupe Louvre Hôtels en 2004, le groupe des franchisés a surtout voulu privilégier la montée en gamme du produit.

La literie devient le point fort du nouveau concept : l’apparition de couettes (produit utilisé à partir de la classification 2 étoiles). Le mobilier a été modifié, les espaces retravaillés et les codes couleurs changés, plus flashy et plus colorées, les lampes remplacées dans un style plus design. Nous avons mandaté la société Coteplan qui est intervenue comme maître dœuvre. Enfin, pour son hôtel de Caen Mondeville, Régis Donzeau est allé encore plus loin en appliquant la climatisation réversible à toutes ses chambres et en installant une isolation thermique et phonique à toutes les portes. Ce fut pour nous un coût supplémentaire de 1800 par chambre, mais cela nous a semblé indispensable. Par ailleurs, l’hôtel de Caen est équipé d’un système RFID installé sur toutes les portes et qui permet  désormais d’ouvrir sa porte sans clé, avec une carte sans contact. Quant aux salles de bains, si lon n’a pas changé la cabine, qui reste indestructible et inamovible, tous les équipements vasques, sanitaires, douches et douchettes - ont été changés” souligne Régis Donzeau. La wi-fi a été installée dans l’hôtel et des écrans plats remplacent les télévisions ancienne génération.

Si l’hôtel a pensé aux arrivées tardives avec un distributeur de boissons à pièces dans l’entrée (l’hôtel fermant à 21 heures) , le petit déjeuner n’a pas été oublié avec une prestation à 4,80 € en self service, souligne Joël Guiraud, vice-président franchise et management de Louvre Hotels.

Dans le futur, Louvre Hotels pense également à  faire évoluer le produit à l’international : nous travaillons à un nouveau concept plus spacieux, avec des matériaux plus actuels”, précise Joêl Guiraud. En attendant, un tiers du parc est rénové et vanté sur le site qui offre toujours une réduction de 10 % pour toute réservation passée 10 jours avant.
Évelyne de Bast