Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Be By, le spa d’hôtel à la française

Hôtellerie - mardi 24 août 2010 15:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Chartres (28) Hôteliers aguerris, Nathalie et Bertrand Jallerat ont fait du Grand Monarque, à Chartres, la rampe de lancement de leur concept de spa. Un concept qu'ils espèrent exporter dans d'autres établissements.



Bertrand et  Nathalie Jallerat.
Bertrand et Nathalie Jallerat.

Nathalie et Bertrand Jallerat ont racheté le Grand Monarque il y a environ quinze ans. Aujourd’hui, ils se lancent avec l’appui du comité départemental au tourisme de Chartres dans un nouveau projet, un spa de 880 m2 sis dans l’hôtel. En juin 2010, après quatre ans d’études, Nathalie et Bertrand ouvrent Be by, un spa d’hôtel à la française.

Bertrand est passé par l’école hôtelière de Lausanne, Nathalie par une école de commerce à Paris. S’ils connaissent bien l’hôtellerie, et les résultats sont là pour le prouver (taux d’occupation annuel entre 80 et 85 % associé à des prix moyens d’environ 120 €), ils ne connaissent pas grand chose aux spas. Pourtant, ils sont convaincus que ce nouveau produit bien-être constituera un nouvel atout sur Chartres, permettant de rallonger les durée de séjours.

“Pour ouvrir un spa, il faut s’entourer de très bons consultants, lance Bernard. Nous avons monté le projet avec Hydroconcept.” Le financement est élevé. Un premier projet, d’environ 400 m2 est évalué à 1 M € HT, puis vite abandonné. “Il faut voir plus grand pour être rentable”, précise Nathalie. Le deuxième projet sera le bon. La taille du spa est doublée, et le coût s’élève alors à 2 M € HT d’investissements. Un tour de table est organisé avec trois principaux types d’investisseurs, des industriels locaux – notamment Alban Muller, président de la Cosmetic Valley et créateur du laboratoire Adonis.

Contrats de distribution de marque
Be by pourra être intégré dans tous les hôtels en utilisant des produits locaux et naturels. Au Grand Monarque, le bois, le lin et la pierre sont mis à l'honneur. Le laboratoire Adonis a lancé une gamme de produits naturels avec 28 références dont certains encore à l’étude. Stéphanie Demeusy, l’esthéticienne, a proposé  une démarche  autour de  trois  'univers'  associés à des soins spécifiques. Quant à Nathalie et Bertrand Jallerat, ils gèrent et assurent la rentabilité de l’investissement : ouverture sur l’extérieur, création d’une boutique proposant les produits du spa et même une ligne de vêtements. Par ailleurs l’hôtel propose une chambre spa au tarif de 100 € la nuit par personne. D’après les jeunes gérants, 5 chambres spa seraient réservées par jour depuis son ouverture.  À terme, Nathalie et Bertand Jallerat souhaitent créer un réseau Be By. “Nous voulons apporter notre savoir faire à dautres hôteliers, en proposant des contrats de distribution de marque”, explique Nathalie. En attendant, le nouveau concept be by sera présenté aux  hôtels de la chaîne Best Western, sachant qu’il peut aussi s’appliquer à tus les types d’hôtels.

Évelyne de Bast

www.bw-grand monarque.com