Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Des hôteliers pris dans la tourmente : Un directeur d'hôtel sauve des centaines de vies

Hôtellerie - vendredi 28 mai 2010 15:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Kigali (RWANDA) Dans l’hôtel qu’il dirigeait à Kigali, Paul Rusesabagina a recueilli, protégé et fait évacuer 1 268 réfugiés rwandais en plein génocide. Il a depuis créé une fondation.



Paul Rusesabagina, inspirateur du film 'Hôtel Rwanda'.
Paul Rusesabagina, inspirateur du film 'Hôtel Rwanda'.

“Un directeur d’hôtel doit rester calme, conserver son libre arbitre, écouter sa conscience et développer au cours de sa carrière un tissu d’amitiés et de relations. Ainsi il sera mieux armé pour affronter des crises”, explique Paul Rusesabagina. Cet ancien directeur d’hôtel sait de quoi il parle. Son sang-froid et sa détermination ont permis de sauver la vie de 1 268 Hutus et Tutsis, réfugiés dans l’hôtel des Mille Collines qu’il dirigeait à Kigali, au Rwanda, au moment du déclenchement du génocide en 1994. Grâce à ses relations et à son courage, les réfugiés seront évacués par l’ONU. Son histoire fera l’objet de plusieurs livres et du film à succès Hôtel Rwanda.

Ce fils d’agriculteurs rwandais a été formé aux métiers de l’hôtellerie au Kenya puis en Suisse, à la faveur d’une bourse d’étude. Après sa formation, il rejoint comme directeur adjoint l’hôtel des Mille Collines en octobre 1984. Huit ans plus tard, il est promu directeur général de l’hôtel Diplomate à Kigali avant de revenir comme directeur général au Mille Collines. Après le génocide, il s’installe avec sa famille en Belgique. Le groupe qui m’employait, la Sabena, m’a toujours soutenu pendant le drame. Après les événements, la Sabena m’a proposé des postes de sous-directeur mais j’étais directeur général. Je ne pouvais accepter, explique l’ancien cadre qui n’a jamais retravaillé depuis dans l’hôtellerie. En revanche, j’ai rencontré beaucoup de directeurs d’hôtel, en particulier aux États-Unis, qui furent très sensibles à l’évocation de mon expérience. Certains avaient eu des postes sensibles en Afrique ou dans des zones instables.

Un prix Nobel hôtelier ?

Aujourd’hui, Paul Rusesabagina visite le monde. Il parle de justice sociale et des droits de l’homme au travers de son organisation, L’Hôtel Rwanda Rusesabagina Foundation, qui est devenue un mouvement international de lutte contre les génocides. En 2005, il a reçu du président George W. Bush, la médaille de la Liberté.

En septembre 2005, l’hôtel des Mille Collines a été cédé par Sabena Hotels Belgium au groupe Mikcor Hotels Holding. Le nouveau directeur général, Marcel Brekelmans, confirme la réouverture de l’hôtel des Mille Collines pour juillet prochain, lorsque la rénovation complète des 112 chambres et des espaces publics aura été achevée.

François Pont

En complément :
  Site de la fondation de Paul Rusesabagina
  Site de l'hôtel des Mille Collines
  Des hôteliers pris dans la tourmente : Haïti
Journal & Magazine
Services