×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Christophe Brunel ouvre son 3e hôtel en Lozère

Hôtellerie - jeudi 3 juin 2010 18:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Albaret-Sainte-Marie (48) Après avoir fréquenté l’école hôtelière par défaut, à 35 ans, ce jeune entrepreneur est aujourd’hui propriétaire de trois établissements.



“Je me suis retrouvé en cuisine parce que je n’étais pas brillant à l’école. Mais, j’adorais les voyages et la décoration. Mes séjours aux États-Unis, au Canada, aux Antilles et en Angleterre m’ont donné envie de me lancer dans l’hôtellerie de façon différente de ce qui se fait habituellement en Lozère”, affirme Christophe Brunel, 35 ans, propriétaire de trois établissements dans la région.

Héritier de trois générations d’hôteliers, il a transformé, dès 2005, Le Rocher blanc. L’hôtel familial créé en 1904 est devenu un 3 étoiles de 19 chambres, dont 9 thématiques résolument modernes (bois et pierre, design contemporain, mobilier africain). Une piscine, un spa, une salle de sports ont été aménagés dans une ancienne grange, en face du bâtiment principal, pour un coût de 250 000 €. Cette année, le restaurant a reçu un Bib gourmand.

Christophe Brunel, associé à son frère Jean-Charles, a acheté en février 2009, un hôtel 2 étoiles, Les Portes d’Apcher, à Saint-Chély-d’Apcher. L’hôtel dispose de 16 chambres mais un projet d’extension en prévoit 8 supplémentaires.

Objectif : l’étoile Michelin

En août 2009, il s’est porté acquéreur du fonds de commerce du château d’Orfeuillette entouré d’un parc de 12 ha. Il l’a fermé après trois mois d’exploitation pour entreprendre d’importants travaux de rénovation. Dans sa nouvelle configuration, l’hôtel, qui sera inauguré à la mi-juin, vise un classement en 4 étoiles et propose 11 chambres dans le château, 7 dans l’orangerie avec une salle de séminaire et une piscine chauffée. La responsabilité des cuisines a été confiée à un chef de 25 ans, Nicolas Bodin, avec pour objectif l’obtention d’une étoile Michelin.

Pour structurer les trois établissements, un directeur général vient d’être nommé. Christophe Brunel songe déjà à la création d’ici à 2012 d’un lodge de 5 chambres dans un ancien monastère proche, le Domaine de Laval.

Bernard Degioanni