Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Garrigae souhaite ouvrir des hôtels patrimoine transformés en resorts à la française

Hôtellerie - mardi 18 novembre 2008 17:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Hérépian (34) S’appuyant sur les tendances nature, patrimoine, produits du terroir, la société lance un nouveau concept de résidence hôtelière basé sur le bien-être et le confort. Premier équipement ouvert dans cet esprit, le couvent d’Herépian, bâtisse du XVIIe siècle, situé en bordure du parc naturel régional du Haut-Languedoc ainsi que du parc national des Cévennes, vient d’être transformé en 21 suites et spa. Établissement non classé, fonctionnant en chambre d’hôte avec services, ce nouveau modèle économique pourrait bien être une des nouvelles formes d’hôtellerie de demain.



Il n’a que 35 ans, mais déjà une solide expérience du monde des affaires. Après avoir vécu plusieurs expériences à l’étranger, Miguel Espada décide de revenir en France avec une idée : créer une nouvelle forme d’hôtellerie, sorte de resorts à la française. Il est persuadé qu’il existe un marché pour ce type d’hôtellerie haut de gamme dédiée principalement aux familles. Mettant son idée à exécution, le patron de Garrigae rachète successivement un vieux couvent du XVIIe siècle pour 65 M€, un monastère dans les Corbières pour 67 M€, propriétés qui font toutes deux parties du patrimoine national, mais qui ne peuvent plus être entretenues par les pouvoirs publics ou les évêchés.

Un modèle économique qui fonctionne
Le modèle économique développé par Garrigae repose sur la vente d’appartements à acheter dans des lieux exceptionnels, qui ont été rénovés à l’ancienne. Les surfaces vont de 45 à 67 m2, ou peuvent aussi apparaître sous forme de maison vigneronne de 100, 120, et 140 m2. Cette acquisition se fait le plus souvent sous le statut de LMP (Loueur en meublé professionnel), ce qui permet aux investisseurs de bénéficier d’avantages fiscaux, dont la récupération de la TVA. La société Garrigae se charge par ailleurs de la location et de la gestion de ces biens. Ce modèle a déjà été utilisé par bon nombre de résidences de vacances, mais le modèle de Garrigae est différent car il propose aux propriétaires plusieurs options : recevoir des loyers en numéraires ou bénéficier d’un droit de jouissance. De son côté, Garrigae participe à l’investissement, soit entre 20 et 40 % de l’investissement total. “Chez nous, les investisseurs sont vraiment propriétaires d’un bien. Ils peuvent aussi utiliser leur crédit vacances dans d’autres propriétés du groupe, déclare le p.-d.g. Aux Jardins de Saint-Benoit - nouveau projet en cours -, le prix de vente d’une surface de 45 m2 est de 205 000 € (le foncier se situant pour tous les projets entre 4 700 et 5 500 € le m2). À chaque vente, nous créons une nouvelle société qui est assujettie à un droit au bail. Quant à nous, nous assurons trois métiers : celui d’investisseur, de gestionnaire et de promoteur.” Enfin, pour respecter les idées de ‘bien-être, retour à la nature’, la société Garrigae aménage toujours un spa dans l’équipement, et propose dans ses nouveaux resorts des attractions pour les enfants. Dans le concept, le personnel n’est pas toujours issu de la profession. Au Couvent d’Hérépian, par exemple, l’accueil est réalisé par Antoine Lopez, ancien directeur du CDT des Pyrénées-Orientales. Pour la société Garrigae, la gestion des équipements est extrêmement simplifiée, les principales dépenses provenant du remboursement des loyers aux investisseurs, auxquelles s’ajoutent les charges de personnel, ainsi que les factures ‘traiteur’ pour la table d’hôte. Géré comme un hôtel, avec des prix affichés allant de 130 à 250 € la nuit, le Couvent a atteint, sans publicité aucune, la première année, 70 % d’occupation, ce qui lui permet d’enregistrer 3 millions de chiffre d’affaires, et d’être déjà en positif “avec une clientèle plus individuelle que familiale”, précise Antoine Lopez ?

Des valeurs tendance dédiées au ressourcement et au bien-être
Si le produit connaît un tel succès, c’est qu’il correspond aux tendances actuelles basées sur le retour à la nature et le sens du bien-être. Tout doit être naturel, des huiles pour le corps ou des produits pour le palais. Sur Hérépian, la décoration est en harmonie avec le lieu. Les chambres peintes dans des dégradés de gris et de blanc, dans un style très monacal, offrent un standing de confort étudié pour une clientèle habituée au grand confort : les serviettes et le linge sont en lin des Vosges, les produits hifi et les écrans plats viennent de chez Bosz, et toutes les chambres sont équipées d’un i-Pod. La table d’hôte propose un menu ‘Produits du terroir’ réalisé par le traiteur local (les menus sont à 26 € et peuvent être servis dans la suite. Quant au spa, réalisé sous les voûtes du XVIIe, il ne propose que des huiles essentielles à base de plantes cueillies dans la montagne. “Nous proposons des projets qui ont du sens”, déclare Marc Sliwka, le directeur financier de Garrigae. Transfuge de la chaîne Relais & Châteaux, après une formation HEC, il parle du concept avec passion. Aujourd’hui, la société emploie 30 personnes au siège et réalise 60 millions de chiffre d’affaires “grâce à une équipe ultracompétente, et qui possède le même dynamisme que moi”, ajoute Miguel Espada.
Dans les mois qui viennent, Garrigae a pour ambition d’ouvrir pour juin 2009 les Jardins de Saint-Benoît à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse, les anciens Chais Rive Gauche à Marseillan, le Château de la Redorte à La Redorte, la Distillerie des Templiers à Pézenas. Mais il semblerait aussi que le concept puisse se décliner dans le cadre du rachat d’hôtels de luxe. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que des investisseurs rachèteraient des chambres dans un hôtel. Une nouvelle forme de transmission.

Evelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3808 -
29 septembre 2023
N° 3807 -
15 septembre 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services