×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Crise sanitaire : quel impact et quel avenir pour le secteur touristique en France ?

Gestion et marketing - lundi 20 septembre 2021 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


[Publi rédactionnel] En cette fin d'été, les hôtels, restaurants et campings tirent doucement le rideau sur la saison estivale. Premiers touchés par la crise en 2020, le secteur touristique a entamé cet été une remontada grâce au retour quasi-inespéré à la "vie normale"...

Été 2021, une reprise acquise ?

On constate globalement un regain des réservations en hôtellerie partout en France. Certains hôteliers annonçaient déjà complet pour l'été dès fin juin ! Avec + 47 % de chiffre d'affaires pour la période allant du 1er juillet au 21 août (source : MKG_Destination), l'été 2021 finalement fait oublier petit à petit les difficultés de 2020. Les Français ont largement privilégié le territoire national et arrivent ainsi à compenser en partie l'absence des Américains, Russes, Chinois ou Japonais. Les restaurateurs suivent cette même tendance de reprise, boostés par le tourisme national. Un été moins rose pour l'hôtellerie haut de gamme des grandes métropoles dont la clientèle se compose principalement des voyageurs longs-courriers. Selon le magazine Tour Hebdo, deux tiers des hôtels parisiens ont choisi de rester fermés en août suite au manque de réservations.

Les campings sont, quant à eux, les grands gagnants de l'été : + 15 % des fréquentations par rapport à 2019 (source : ici) ! Ce sont principalement les sites situés sur le littoral qui ont été pris d'assaut en juillet-août.

Une seule ombre au tableau : le "pass sanitaire". Depuis le 9 août, il est exigé dans de nombreux établissements touristiques. Il est encore trop tôt pour en mesurer les conséquences. Ce qui est certain, c'est que l'inquiétude renaît chez ces professionnels qui anticipent à nouveau des baisses de réservations.

Le "pass sanitaire" pourrait engendrer une perte de chiffre d'affaires pour les hôtels de - 30 % selon Franck Delvau, coprésident général de l'Umih Paris Île-de-France (Interview : Business Travel).

Un renouvellement de l'offre touristique

Beaucoup d'hôtels et de restaurants ont profité de la période Covid pour rénover leurs sites, diversifier leur offre, améliorer les process et accélérer leur digitalisation.

En complément des mesures de l'État (PGE, exonération des cotisations, etc.), la plateforme de prêt October a introduit : le Prêt tourisme, un prêt de 30 000 à 1,5 million d'euros, dédié au secteur du tourisme. Ce prêt finance le développement de leurs projets tout en préservant leur trésorerie grâce à un différé de remboursement de 18 mois.

De nombreuses entreprise du tourisme ont financé leur développement grâce au Prêt tourisme :

  • Un groupe de restauration de la région lyonnaise a financé l'acquisition d'un restaurant en plein cœur de Lyon à hauteur de 1,3 million d'euros. Les 18 mois de différé d'amortissement ont ainsi soulagé sa capacité de remboursement.
  • Un hôtel parisien et un camping du sud-ouest de la France ont tous deux choisi le Prêt tourisme en location financière pour financer la rénovation de leur complexe.
  • October a aussi financé en Prêt tourisme à hauteur de 300 000 € une société proposant des distributeurs de snacks protéinés en salle de sport. Grâce au différé de 18 mois, la société a pu déployer ses distributeurs en salles de sport, sans devoir attendre la réouverture de ces dernières.

L'avenir est certes incertain pour les acteurs du tourisme en France, mais le pire a très certainement été évité pour nombre d'entre eux grâce aux aides de l'État et au financement de projets de développement qui porteront probablement leurs fruits d'ici 2022.

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Développer votre créativité culinaire par combinaison
par Gilles Charles
Services