Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Attention : Tripadvisor veut récupérer votre contenu marketing

Gestion et marketing - vendredi 26 février 2021 14:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Tripadvisor a annoncé, par e-mail, une modification importante de ses conditions générales. Cette évolution concerne la relation entre Tripadvisor et les établissements référencés. Le plus important à retenir : ne validez pas les nouvelles conditions générales de vente. Thomas Yung, SOS Experts E-réputation : gérer les avis de ses clients en ligne, décrypte ces nouvelles conditions générales et surtout leurs conséquences pour les représentants d'établissements.



C’est par un e-mail envoyé fin février à tous les représentants d’établissements que Tripadvisor a annoncé un changement fondamental de ces conditions d’utilisation. Cet e-mail est très important !

Nous attirons votre attention sur la phrase suivante : “En autorisant Tripadvisor à accéder aux applications et au site web de votre établissement pour recueillir du contenu.” Traduction : Tripadvisor veut accéder à votre site internet et autres applications sur lesquelles vous êtes présent pour recueillir de l’information. 

Cette modification est présentée comme un avantage pour les utilisateurs, pour améliorer leur expérience.

L’e-mail vous invite à vous connecter à votre espace propriétaire pour lire et accepter ces nouvelles conditions. Une fenêtre de validation s’ouvre donc, une fois que vous êtes connecté à l’extranet. Nous vous conseillons de fermer sans accepter ces changements, voici pourquoi.

 

► La validation

Cette fenêtre explique une nouvelle fois que Tripadvisor souhaite accéder à votre site internet et vos applications pour recueillir du contenu (photos, données, descriptions) afin de mieux présenter votre établissement.

Un lien est proposé pour lire ces modifications de conditions générales d’utilisation (CGU). Voici l’accord que Tripadvisor veut vous faire valider : un accord, unilatéral, d’utilisation de contenu.

L’accord est conclu pour le nom de toutes les sociétés Tripadvisor, ce qui en représente un certain nombre de Viator à Oyster, en passant par LaFourchette, Reco, FlipKey, Holiday Lettings...

On y trouve deux articles et plusieurs points.

1.1 Tripadvisor peut accéder à tout moment à vos sites et applications pour se procurer, recueillir et collecter les marques, les images, les descriptions, les aménagements, les données et autres documents.

La méthode de récupération des données n’est pas spécifiée. On ne sait pas non plus ce que Tripadvisor entend par “autres documents”, formulation la plus vaste possible pour englober tout ce qui pourrait les intéresser dans le présent et à l’avenir.

1.2 Tripadvisor fait ce qu’il veut ensuite de toutes ces données récoltées. Il s’octroie une licence libre de redevances et perpétuelle, transférable et irrévocable…

1.3 Pour que ce transfert de droit-licence soit valable, il faut que vous en ayez vous-même le droit, donc Tripadvisor résout le problème en reportant la responsabilité sur vous, en vous faisant déclarer que vous avez les droits sur ce contenu.

1.4 Si ce n’est pas le cas, que vous n’avez pas les droits d’usage adéquats pour vos contenus et qu’une réclamation est adressée à Tripadvsior, ce sera à vous de les indemniser.

Pour résumer ce premier article, Tripadvisor dit :
- que la société va aller se servir dans votre contenu marketing ;
- que vous l’autorisez à faire cela ;
- qu’elle a un droit, une licence mondiale, non limitative ;
- qu’en cas de problème de copyright ou de propriété intellectuelle, elle vous demandera une indemnisation…

2.1 L’accord en question, incluant les modifications, remplace et annule les accords et/ou ententes préalablement convenus entre vous et Tripadvisor.

2.2 Cet accord est régi par les lois du Massachusetts (États-Unis).

 

► Conclusion

Tripadvisor s’octroie un droit qui peut être jugé abusif : celui de récupérer tout votre contenu marketing, qui vous a coûté à produire, et qui fait votre identité, votre différence.

Les règles du jeu sont déjà très souvent à l’avantage des géants du web : parité de tarif, parité de disponibilité, parité de conditions, propriété des clients, nom commercial… et maintenant on voit arriver la parité de contenu (ou contentjacking).

Tripadvisor ne dit pas comment il va faire pour récupérer ce contenu. Il est fort probable que ce sera un processus automatique (scrapping), chose que Tripadvisor interdit de faire sur sa plateforme (il est interdit de récupérer vos avis sur Tripadvisor). Ce qui rend cet accord encore une fois unilatéral. À noter que le scrappe est un ‘aspirateur’ à données peu respectueux. Si votre site ou son hébergement est mal configuré, cela peut ralentir votre serveur.

Il n’est pas non plus fait mention de manière détaillée des contenus qui seront récupérés. Il y a cette notion de “données”, qui donne accès à la totalité.

Les questionnements sont donc les suivants :

- Tripadvisor va-t-il scrapper les données de votre moteur de réservation, de votre comparateur de prix, de votre CRM ?
- Tripadvisor va-t-il récupérer les autres avis, que vous récoltez et que présentez sur votre site ?
- Tripadvisor va-t-il accéder à des pages hors ligne, comme par exemple les fichiers PDF avec les menus du restaurant ou la carte du spa… ?
- Tripadvisor va-t-il vendre ce contenu ? Si oui, à qui ?

Si Tripadvisor banalise ce type d’accord, les autres acteurs vont vouloir en faire de même, et on pense tout de suite à Booking.com… 2021 est peut-être la date de la mise en application de la parité de contenu.

Il parait urgent de ne pas accepter ces nouvelles conditions, en cliquant sur la petite croix de la fenêtre vous demandant de les valider. Il semblerait que Tripadvisor va changer la manière dont il demande la validation de cet accord, pour moins orienter le consentement (en ne mettant pas de bouton ‘refuser’, et en présentant uniquement un bouton ‘accepter’).

Depuis, suite à plusieurs échanges entre différents acteurs et TripAdvosr, et suite à notamment à un tweet du GNI, TripAdvisor a indiqué vouloir rendre plus clair le processus d'acceptation de sa nouvelle clause. 

#Tripadvisor 


Thomas Yung
En complément :
  E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
Journal & Magazine
Services