Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Nouvelles CGP de Booking.com

Gestion et marketing - jeudi 16 juillet 2020 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

"Booking.com a envoyé fin juin un mail nous informant d'un changement des conditions générales de prestation (CGP), applicables si pas réponse de notre part au 8 juillet. Il s'avère en outre que : - Booking.com demande que les établissements ouvrent des disponibilités pour chaque date et chaque type de logement, en précisant que ce soit tant pour les périodes creuses que les saisons pleines. - Booking.com s'autorise le droit d'accorder aux clients des promotions supplémentaires à sa charge (donc nous ne sommes plus maîtres de nos tarifs !). - La commission doit être payée dans les 14 jours. Que faire ?"




© GettyImages


J'ai bien vu passer ces modifications de CGP. C'est typique de Booking.com : une modification unilatérale, un e-mail pour signaler les changements et les applications des changements si aucune réponse. Je n'ai pas l’e-mail donc je ne sais pas si c'est applicable ou si établissement peut refuser l'application de ces nouvelles conditions.

Dans tous les cas, Booking.com applique ce qu'il veut quand il veut, il est chez lui et ce ne sont pas les quinze ans de combat pour moraliser la relation entre hébergeurs et OTA qui y a changé quelque chose.

En France, nous avons la loi dite Macron, qui est censée rééquilibrer la relation, mais elle n'est pas appliquée (à part la parité tarifaire et encore, ce gain est en train de disparaître ...).

Bref, je n'ai pas de conseils particuliers, cela dépend de votre produit, de votre positionnement, de votre clientèle, de votre force commerciale, de votre dépendance aux OTA, des outils que vous avez mis en place, etc.

L’hôtellerie est dépendante des OTA, les conditions vont se durcir encore et encore. Booking.com a encore beaucoup de marge si on regarde comment Amazon traite ses ‘partenaires’. La situation n'est pas près d'évoluer tant que les acteurs ne se sont pas fédérés à un niveau au moins européen et que les États-Unis imposent au reste du monde leur joug économique et judiciaire (raison pour laquelle la loi Macron n'est pas appliquée).

#Booking #OTA


Thomas Yung
En complément :
  E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
Journal & Magazine
Services